Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Vient de paraître au Journal officiel un décret autorisant la création d’un traitement automatisé de données à caractère personnel propre à chaque établissement pénitentiaire afin de permettre l’identification des personnes écrouées, en utilisant une technologie de reconnaissance du contour de la main [1].

La sénatrice des Verts Alima Boumediene-Thiery a protesté contre la création de ces fichiers qui traduisent « un grand mépris pour les droits des détenus, attachés à la préservation de leurs libertés individuelles, et notamment leur droit à une vie privée. » [2]


L'intégralité de cet article est disponible en cliquant sur le lien ci-dessous


BIOAP : la biométrie entre en prison

date de publication : jeudi 17 juin 2010

http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article3920


Liens utiles sur le même site


• statistiques pénitentiaires 2009 : stabilité à un haut niveau

• l’OIP dénonce un « fichage sauvage des détenus »

• un appel au Parlement pour que la loi pénitentiaire soit revue à la hausse

• une “grâce électronique” pour éponger les prisons surpeuplées

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article