Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.lexpress.fr/pictures/645/330430_les-forces-alliees-dans-le-desert-de-tobrouk-en-libye-en-1942.jpgA l'occasion de son 70e anniversaire, le premier grand fait d'armes des FFL fait l'objet d'un documentaire de Timothy Miller diffusé ce soir sur France 3.


Bir Hakeim est une ancienne oasis située en plein coeur du désert libyen. Un point d'eau désaffecté près duquel jadis avait été édifié un fortin turc et dont le nom signifie « le puits du sage ». C'est à cet endroit aride battu par le souffle brûlant du khamsin, le vent du désert, que les Forces françaises libres du général Koenig ont pris position à partir du 15 février 1942. Elles ont pour mission de défendre le point le plus méridional d'une ligne minée sur près de 70 kilomètres qui doit protéger Tobrouk où se sont retranchées les troupes britanniques après leur déroute dans l'ouest de la Cyrénaïque.

 

La menace est bien réelle. En ce mois de mai 1942 rien ne semble pouvoir s'opposer à l'avancée de l'armée allemande et de ses alliés : l'Europe - sauf l'Angleterre - est sous la coupe du IIIe Reich et l'Union soviétique est envahie depuis que l'opération Barbarossa a rompu le pacte germano-soviétique. En Afrique du Nord, le général Erwin Rommel, débarqué quinze mois plus tôt pour aider une armée italienne en difficulté, progresse toujours plus à l'est à la tête de l'Afrika Korps. Ses objectifs sont clairs : Alexandrie, Le Caire, puis le canal de Suez qui permettrait à l'Allemagne de prendre le contrôle de la Méditerranée.

 

Pour lire l'article en intégralité :


Bir Hakeim, l'honneur de la France libre, par Olivier Thomas, L'Histoire n°377, juin 2012.


Bir Hakeim, l'honneur de la France libre


Commenter cet article