Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.dvdclassik.com/upload/images/affiches/la-maison-du-docteur-edwardes.jpegDiffusion le dimanche 26 février 2012 sur ARTE - Constance Petersen (Ingrid Bergman) est médecin dans un hôpital psychiatrique dont le directeur (Leo G. Caroll) vient d’être mis à la retraite. Toute l’équipe attend l’arrivée de son successeur : le docteur Edwardes (Gregory Peck). Ce dernier arrive enfin, dés le premier regard Constance tombe amoureuse de lui. Mais rapidement elle réalise que cet homme a usurpé l’identité d’Edwardes…

 

Après le succès d’ Autant en emporte le vent, le producteur David O’Selznick, qui est à l’origine de la venue d’Hitchcock à Hollywood, veut renouveler le succès critique et public de leur première collaboration, Rebecca. Il a alors l’idée folle de produire le premier film sur la psychanalyse ! Freud est mort depuis quatre ans, la science qu’il a fondée commence à passionner les foules, et Selznick à l’intention d’éduquer les spectateurs. Il affirme même que cette éducation est très importante pour la santé mentale du public !

 

Après avoir lu le roman The house of doctor Edwardes, il en achète les droits et propose le sujet à Hitchcock qui est séduit par ce récit qui se déroule dans un monde de fous. Sir Alfred commence à travailler sur le scénario avec Angus MacPhail qui a participé à ses premiers films. Insatisfait du résultat qu’il juge trop désordonné, il se tourne vers le scénariste en vogue à l’époque (1945), Ben Hecht. Ce dernier, très porté sur la psychanalyse (il fréquente de nombreux spécialistes), rédige avec Hitchcock un scénario que certains qualifieront de simpliste. On reproche souvent à ce film son manque d’envergure par rapport au sujet abordé, mais ces critiques oublient que le grand Hitch est avant tout un cinéaste de l’efficacité. Ses films sont destinés à un grand public qu’il prend plaisir à manipuler du premier au dernier plan. De ce point de vue Spellbound est une réussite incontestable. Le mystère qui entoure le personnage joué par Gregory Peck suspend le spectateur à chacune de ses attitudes qu’il essaie d’interpréter pour deviner l’issue du récit : qui est réellement ce jeune et séduisant docteur, est-il un meurtrier, est-il innocent, si oui quel est son alibi ? Finalement l’intrigue révèlera son dénouement grâce à l’analyse d’un rêve et aux souvenirs que la belle Constance (Ingrid Bergman) arrivera à réveiller chez son patient et amoureux. Ce final assez classique dans sa construction (toutes les questions que le spectateur se pose trouvent une réponse dans un dernier acte riche en obstacles dramatiques), apporte dans sa forme et dans les thèmes abordés une grande originalité au film.

 

En effet au delà de cette construction efficace, Hitchcock imprègne son film d’une ambiance Freudienne non dénuée de qualité et d’intérêt. D’une part il fait référence au psychanalyste allemand en faisant intervenir un vieux docteur qui fût le maître de Constance. Avec ses cheveux blancs, sa barbiche, ses lunettes et son air savant, il est plus qu’une image de Freud, c’est sa caricature. D’autre part il sème à travers ses plans des symboles "Freudien" : la piscine que dessine Constance à l’aide d’une fourchette sur la nappe a évidemment la forme d’un vagin, le rasoir que brandit Gregory Peck à hauteur de hanche n’est autre que l’image de son sexe dressé et enfin il y a ce regard que jette Constance vers son pénis lorsqu’il lui demande pourquoi elle est venue le rejoindre dans cet hôtel où il se cache ; elle invoque une réponse, mais ses yeux ont mis à jour ses fantasmes !

 

Enfin comment parler de la psychanalyse dans Spellbound sans évoquer la séquence du rêve dessinée par Dali ? Lorsque Hitchcock pense à cette scène il veut rompre avec le traitement classique des rêves sur grand écran. Il refuse ces images floues ou entourées de brumes, il recherche un rêve précis, aigu, vivant. Son choix se tourne naturellement vers Dali qui réponds parfaitement à ces critères de forme et qui prétend en plus être le porte drapeau du surréalisme, celui qui déclare avoir créer "l’iconographie du monde intérieur – le monde du merveilleux – de [son] père Freud." (1) Le travail qu’il réalise pour Spellbound, sans atteindre le résultat souhaité par Sir Alfred qui voulait tourner en extérieur, est d’une beauté et d’une originalité confondante. Les tableaux s’enchaînent merveilleusement, et apportent au spectateur les clés du mystère Edwardes.

 

Sans atteindre les fulgurances de Psychose ou de Vertigo, Spellbound restera à jamais une œuvre à part. L’œuvre d’un génie de l’image en mouvement qui rencontre celui de l’image figée. L’œuvre d’un maître en l’art de manipuler les fantasmes qui se frotte à celle de l’homme qui leur donna un sens. A ces rencontres de talents, vient se greffer la présence de la sublime Ingrid Bergman qui inonde l’image de sa sensualité et qui réveille en chacun de nous ses fantasmes les plus profonds…

 

Par François-Olivier Lefèvre - le 25 octobre 2002

 

  1. "LE PORTAIL" - La Maison du Docteur Edwardes - 1945 - Vidéo ...

    ► 1:32► 1:32
    www.dailymotion.com/video/xewdx4_le-portail-la-ma...21 sept. 2010 - 2 mn
    Un peu comme dans les expériences aux frontières de la mort, la ... "La Maison du Docteur Edwardes", basé ...
  2. "LE PORTAIL" - La Maison du Docteur Edwardes - 1945 - YouTube

    ► 1:34► 1:34
    www.youtube.com/watch?v=g9eOMCZyBiI21 sept. 2010 - 2 mn - Ajouté par DrHansMuller
    You need Adobe Flash Player to watch this video. ... Hitchcock, "La Maison du Docteur Edwardes" avec ...
  3. Canal-U - Dr Edwards et Mister Sellers. Conférence de Jean ...

    www.canal-u.tv/...edwards/dr_edwards_et_mister_selle...26 juil. 2011
    Le lecteur de vidéo à besoin du plugin Flash. ... Vidéos de la même collection ... rose en 1963 jusqu'à sa mort ...
  4. Vidéo La Maison du docteur Edwardes de fidjie (Musique - fidjie ...

    ► 2:40► 2:40
    www.wat.tv/video/maison-docteur-edwardes-2ek05_2...4 avr. 2010 - 3 mn
    Ici la scène des rêves dessinée par ... - Vidéos Cinéma Bandes-annonces / Making Of Wat.tv. La vidéo La Maison ...

 

 

Pour faciliter la recherche d'articles sur le blog de Philippe Poisson

 

img1-copie-13poisson's timeline featuring updates and tweets. (timekiwi) 

timekiwi.com/philippepoisso

il y a 5 jours – I'm squeezing kiwis on @timekiwi. Here's my new timeline ... Le blog de Philippe Poisson ( 21 février 2012 ). 1554 232 pages vues à la date du ..

Commenter cet article