Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Depuis sa prison, Ilitch Ramirez Sanchez, alias "Carlos", figure du terrorisme des années 70 et 80, n'a vu que des extraits du film qui lui est consacré mais s'emporte déjà contre des "falsifications de l'Histoire" et des images "ridicules".  

"J'ai lu le scénario, il y a des falsifications volontaires de l'Histoire, des mensonges", a déclaré vendredi à l'AFP Carlos "le Chacal", depuis la centrale de Poissy (Yvelines), où il purge une peine de réclusion à perpétuité prononcée en 1997 pour le meurtre, en 1975 rue Toullier à Paris (Ve), de deux policiers et d'un indicateur.  

Carlos, qui appelait au cabinet de son avocate Isabelle Coutant-Peyre, par ailleurs mariée religieusement avec lui - il s'est converti à l'islam - évoque en particulier la prise d'otages de l'Opep à Vienne en 1975.  

Elle a été commanditée par le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi et non, comme le présente le film, par l'ex-président irakien Saddam Hussein, affirme-t-il.  

"On fait dire à Anis Naccache" (ex-militant libanais que Carlos présente comme son "commandant en second") "que Saddam Hussein a commandité cette opération, je suis scandalisé, c'est honteux, on sait de la bouche de Naccache lui-même qu'il n'a pas rencontré" les auteurs du film.  

Carlos, 60 ans, que son avocate montre en photo, cheveux blancs, blouson et jean clair, cigare à la main, dit qu'il n'a vu du film que ce qui en a été rapporté dans les médias, et des "extraits" diffusés à la télévision.  

Pour lui, "montrer des hommes hystériques avec des mitraillettes en train de menacer des gens désarmés", c'est "complètement ridicule".  

"Les choses ne se passaient pas comme ça, on était des professionnels, des commandos de très haut niveau", ajoute Carlos, "révolutionnaire professionnel" autoproclamé au service, selon l'époque, de la cause palestinienne ou du bloc de l'Est.  

Ecroué en France depuis son arrestation au Soudan en août 1994, Carlos doit être jugé prochainement à Paris - peut-être en mai 2011, selon son avocate - pour d'autres attentats qui lui sont attribués : le train Toulouse-Paris "Le Capitole" en mars 1982 (5 morts), le siège du magazine Al-Watan Al-Arabi, rue Marbeuf à Paris en avril 1982 (1 mort), la gare Saint-Charles de Marseille (2 morts) et un TGV à Tain-L'Hermitage (3 morts) en décembre 1983.  

Selon Me Coutant-Peyre, le film "Carlos" d'Olivier Assayas, tourné pour Canal + et qui doit être présenté mercredi au Festival de Cannes, porte atteinte à "la présomption d'innocence".  

Alors qu'il n'était pas encore achevé, elle avait demandé à la justice d'accorder à son client un droit de regard sur le film. Requête rejetée, une telle mesure étant "radicalement contraire à la liberté d'expression", selon le tribunal.
http://www.jeanmarcmorandini.com/article-39337-le-terroriste-carlos-furieux-contre-le-telefilm-de-canal.html

Quelques liens utiles

Carlos, Film Romance, Biographie - Biopic, Drames, Cinéma ...

www.myskreen.com/film/3606938-carlos5 août 2011 - 165 mn
L'histoire d'Ilich Ramírez Sánchez qui, durant deux décennies, fut l'un des terroristes les plus recherchés de la planète. Entre ...
 

Actualités correspondant à carlos téléfilm


Télé Moustique - il y a 6 heures
Carlos (le terroriste, pas le fils dodu de la pédopsy) est un mystère qui moisit en cellule depuis presque quinze ans. Fasciné par sa légende, ...
Autres articles (4)
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article