Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 http://www.decitre.fr/gi/83/9782746714083FS.gif

L’histoire de la jupe n’est pas cousue de fil blanc, ainsi que le démontre l’historienne Christine Bard qui dévoile ici les pans d’une pratique vestimentaire. En France, la jupe — dont le raccourcissement progressif s’est imposé comme une commodité alors que le port du pantalon était interdit aux femmes — demeure l’emblème du « féminin », là où la cravate persiste à être perçue comme attribut « masculin ». Allégorie du genre féminin, aux longueurs codées selon les décennies, la jupe — dénoncée comme entravante et signifiante — n’est-elle pas en passe de devenir un symbole de réappropriation et de résistance face à des impératifs faits aux femmes ? Si, comme l’écrit Bard, « le vêtement libère qui s’estime libéré(e) par lui », la tenue est aussi à même de séquestrer quiconque serait désireux d’échapper aux tyrannies des codes sociaux de domination sexuée. Aussi, la postérité de la jupe ne serait-elle pas dans une mixité qui, en « resignifiant un vêtement féminin », pourrait devenir « symbole de l’égalité des sexes » ?

Véronique Fau-Vincenti. ArchivesMai 2010

http://www.monde-diplomatique.fr/2010/05/FAU_VINCENTI/19157

 

http://cafedesfemmes.pagespro-orange.fr/album_Bard3.jpg

 

Alors que la jupe a longtemps été subie et vécue comme l'attribut d'une féminité imposée, elle est aujourd'hui reconquise par les femmes, mais aussi par les hommes.

Symbole des stéréotypes de genre pour les uns, symbole d'une libération nouvelle pour les autres. Le Girl Power, Ni putes ni soumises, le Printemps de la jupe et du respect sont autant de manifestations d'une mutation à l'œuvre : la jupe est-elle forcément le signe de la soumission à l'ordre masculin ? Pour résister à la stigmatisation et au sexisme, pourquoi certaines filles choisissent-elles la jupe, et d'autres le pantalon ? Que penser des pressions diverses pour contrôler, voire réglementer le vêtement à l'école, au travail ou dans l'espace public? Et que dire de la jupe pour homme? Provocation pure et simple, ou désir d'égalité entre les sexes ? Identités, transgressions, résistances...

La jupe est à l'évidence au cœur des débats sur les identités de genre. Vêtus d'un tailleur, d'une mini, d'une jupe punk ou d'un kilt, les enfants et petits-enfants de Mai 68, garçons et filles, qu'ils soient hétéros, homosexuels ou transgenres, réinventent le port de la jupe, pour séduire, provoquer, pour cacher ou pour montrer...

 

Ce que soulève la jupe - Identités, transgressions, résistances

Christine Bard

Broché

Paru le : 03/03/2010

Collection : mutations

 

L'auteur en quelques mots ...

Christine Bard (photographie ci-dessus) est professeure d'histoire contemporaine à l'Université d'Angers, coordinatrice de Musea, Musée virtuel d'histoire des femmes et du genre, et présidente de l'association Archives du féminisme.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article