Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.images-chapitre.com/ima1/original/288/1473288_3351798.jpgGrand collectionneur de photos et d'affiches de cinéma, sa passion a conduit René Chateau à publier aux éditions La Mémoire du cinéma, deux livres consacrés aux plus belles affiches des années 1930-1940 et des années 1950.

 

En 1995, après vingt années de recherches, René Chateau publie Le Cinéma français sous l'Occupation, 1940-1944, un ouvrage de 530 pages avec de nombreux témoignages et huit cents documents inédits. Il retrace jour après jour les péripéties du cinéma français sous la domination nazie jusqu'à la Libération, avec notamment les arrestations de Sacha Guitry, Tino Rossi, Arletty et Ginette Leclerc, la condamnation de Robert Le Vigan et les règlements de compte de l'épuration orchestrés par les « résistants de la dernière heure ».

 

La même année, pour le dixième anniversaire de la disparition de Michel Audiard, il édite et réalise en accord avec ses héritiers, un livre intitulé Audiard par Audiard réunissant ses meilleurs dialogues et textes, interviews, polémiques, etc. Frédéric Dard écrit à René Chateau : « Je vous félicite de ce que vous faites pour le cinéma en général. Ce sont des gens de votre trempe qui le gardent en vie »[réf. nécessaire].Suite au succès de la première édition (140 000 exemplaires vendus), l'ouvrage est réédité en 2011 dans une version augmentée avec des textes et des dialogues supplémentaires.

 

En octobre 2000, il publie, toujours aux éditions La Mémoire du cinéma, Jeanson par Jeanson, un livre de 600 pages consacré au dialoguiste Henri Jeanson, auteur de Pépé le Moko, Entrée des artistes, Hôtel du Nord, Fanfan la Tulipe, etc. Ce livre réunit ses plus beaux dialogues et ses critiques au vitriol parues dans Le Canard enchaîné dans les années 1930-1940, qui lui valurent de fréquenter prétoires et prisons, avant, pendant et après la guerre...


 

Une vidéo utile


Dailymotion - René Chateau : Le cinéma français sous l'occupation ...

www.dailymotion.com/.../xfao99_rene-chateau-le-cinema-franc...20 oct. 2010 - 2 mn
Olivier BARROT propose la dcouverte du livre de René CHATEAU : "Le cinéma français sous l'occupation". Illustration du ...
 

Le Cinéma français sous l’occupation


http://ecx.images-amazon.com/images/I/51P37C7JVVL._SS500_.jpgDans son merveilleux livre de souvenirs, La suite à l’écran (Actes Sud-Institut Lumière), Jean Aurenche raconte qu’en 1941, il fut interpellé près de l’Étoile par le poète Paul Éluard qui court vers lui et, tout essoufflé, lui lance :« Vous savez Jean, je viens de voir Le Mariage de Chiffon, c’est un chef d’œuvre ». Et Aurenche d’ajouter avec beaucoup de modestie et de finesse : « Je pense qu’il était enthousiaste parce que dans un pays occupé, humilié comme l’était la France, voir un officier élégant, noble d’esprit, plein d’allure et de panache comme le personnage qu’interprète Luguet lui avait réchauffé le cœur ».

 

Il est bon de considérer cette explication avant de se livrer à la moindre analyse idéologique ou politique des films de cette époque. La France venait de subir une déroute, une humiliation sans pareille, une grande partie de la classe au pouvoir, des chefs, de l’élite, des intellectuels avaient rivalisé de veulerie, de flagornerie vis-à-vis de l’Occupant. On était submergé par une propagande où le mensonge, la sottise le disputaient à l’ignominie. On imagine le choc que l’on devait ressentir quand on voyait tout à coup un film intelligent, exigeant, refusant les compromis, ambitieux intellectuellement et l’on devait sentir instinctivement, inconsciemment que ceux qui l’avaient fait n’avaient pas capitulé. De nombreux témoins et parmi eux le co-scénariste de Laissez-Passer, Jean Cosmos, m’ont parlé de la fierté qu’ils ressentaient après avoir vu Douce, Goupi Mains Rouges, Les Anges du Péché, Pontcarral, Le Corbeau, Le Ciel est à Vous, La Main du Diable ou Les Enfants du Paradis. Des œuvres qui vous redonnaient de l’espoir, vous communiquaient l’envie de résister, comme me l’ont dit plusieurs spectateurs ...

 

 

Pour en savoir plus

 

Le Cinéma français sous l'occupation - France-Diplomatie-Ministère ...

www.diplomatie.gouv.fr/.../cinema...cinema-francais.../cinema-franca...
Le Cinéma français sous l'occupation. Dans son merveilleux livre de souvenirs, La suite à l'écran (Actes Sud-Institut Lumière), Jean Aurenche raconte qu'en ...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article