Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Claude Cancès : les "seigneurs de la Crim" - Vidéo Dailymotion

► 8:06► 8:06

 

www.dailymotion.com/.../xqzdd7_claude-cances-les-s...22 mai 2012 - 8 min
Claude Cancès : les "seigneurs de la Crim". FranceInfo Par FranceInfo. Suivre. 477 vues. Ajouter à. Partager ...

Autres vidéos pour Les seigneurs de la Crim' »

 

 

 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/7/8/9/9782847243987.jpgLa Brigade criminelle a 100 ans !

Avec l'ancien patron du 36, vous allez pénétrer le saint des saints, l'un des services les plus prestigieux du Quai des Orfèvres : la Brigade criminelle. La Crim'.


Pendant plus de trente ans, Claude Cancès a vécu une vie de flic exceptionnelle. Il ouvre à nouveau ses archives, nous raconte sa vie à la PJ et se penche sur le passé des «Maigret» qui ont fait les grandes heures du Quai des Orfèvres depuis un siècle. Un siècle d'affaires criminelles, de dossiers palpitants, émouvants et toujours étonnants, de Bonnot à Guy Georges en passant par Violette Nozière, le docteur Petiot, le gang des Tractions Avant, le Japonais cannibale, Michel le Fou et le calvaire du baron Empain ou encore les Irlandais de Vincennes.


Claude Cancès, conteur inimitable, prend le lecteur par la main, l'emmène dans les bureaux de la Crim' et l'invite à s'asseoir dans le fauteuil de Maigret, à partager le quotidien des flics de cette brigade, à traverser le temps et les époques. Avec lui, vous traquerez les kidnappeurs, les terroristes et les tueurs en série. Coups de gueule, nuits d'interrogatoires, filatures, planques, rien ne vous sera épargné !

Claude Cancès entre au Quai des Orfèvres, en 1963. Il connaîtra la Mondaine, la Brigade criminelle et l'Antigang avant d'être nommé directeur de la PJ parisienne. Il a publié Histoire du 36 quai des Orfèvres et Histoire du 36 quai des Orfèvres illustrée, avec Charles Diaz, aux Éditions Jacob-Duvernet.


  • Les courts extraits de livres : 14/07/2012

 

2 SEPTEMBRE 1975,
ESCALIER A,
3E ÉTAGE, BUREAU 324

Le 36, évidemment, je connais ! J'ai passé neuf ans à la Mondaine, au deuxième étage. Passionné par mon métier, je n'ai pas gardé l'oeil fixé sur mes affaires de moeurs, ni uniquement fréquenté mes collègues de cette célèbre « brigade du spéculum ».


J'adorais sentir les choses, renifler l'ambiance de l'état-major à l'époque logé dans un étroit bureau tout en longueur, proche de celui du directeur. C'était et c'est toujours, malgré la nouvelle salle ultra moderne équipée d'ordinateurs, le coeur, le poumon, le centre d'aiguillage de la PJ. J'y retrouvais mes «potes» en blouses blanches tachées de bleu comme leurs mains, traces des manipulations des liasses de carbones. Ce service, je pense unique au sein de la police nationale - 1 000 télégrammes traités chaque jour -, l'a été pour moi du début à la fin de ma carrière le cordon ombilical que je n'ai jamais «coupé».


Lorsque j'ai intégré la police à Paris, un collègue m'a dit :


- Retiens ces deux numéros : ODÉON 13 32 et ODÉON 81 43. C'est l'état-major. Si tu as le moindre problème, ils auront la solution.


Je n'ai jamais oublié ces numéros et, tout au long de ma carrière, je n'ai cessé de fréquenter, presque quotidiennement mes collègues de ce service, dont je deviendrai le chef en 1987, avant d'être nommé sous-directeur. Tout au long de ma vie de flic au 36, je ressentirai presque physiquement les «vibrations» du 36, les prémices d'affaires importantes, et leur suivi.


Il y a des bureaux dans lesquels je n'allais pas souvent, bien que fréquentant de nombreux collègues de la Crim', c'étaient précisément ceux de cette brigade mythique qui a fait rêver des générations de flics. La Crim', c'était le saint des saints. Moi aussi je rêvais d'intégrer un jour ce service.

Cet objet de fantasme devient réalité le lundi 2 septembre 1975, lorsque Pierre Ottavioli me convoque. Ce Corse aux yeux clairs, peu bavard, a été mon patron à la Mondaine. Tout naturellement, il est devenu le chef de la Crim', s'installant dans le célèbre bureau du commissaire Maigret, le 315. L'entretien peut paraître anodin. Que le patron d'un service reçoive un jeune commissaire de brigade territoriale n'a effectivement rien d'extraordinaire, à un détail près : je ne suis commissaire que depuis un an (comme mon camarade de promotion Patrick Riou qui me rejoindra quelques jours plus tard). Mais voilà que le lieu me saute à la gorge, en m'asseyant dans un des deux lourds fauteuils (simili-cuir digne de l'administration des années 1930), je songe aux criminels qui m'ont précédé. Je suis assis à la place du docteur Petiot, de Violette Nozière, de Raymond la Science... Je songe qu'ici on a fait tant de fois le «coup de la moquette», cette technique qui remonte sans doute à 1912, dès la création de la Crim', et consiste à emmener ici, dans le seul bureau moquette de l'étage - celui du patron - un suspect particulièrement retors en fin de garde à vue. Combien de ces hommes ou femmes ont fini par craquer ici, par tout avouer, pressés de questions, acculés par le rouleau compresseur de la Crim' ? Bien sûr, je sais que le patron recueille les fruits du travail d'un ou plusieurs groupes qui ont suivi des pistes, ont exploré le passé, n'ont rien laissé au hasard. (...)

 

Les seigneurs de la Crim'

Auteur : Claude Cancès

Date de saisie : 22/06/2012

Genre : Sociologie, Société

Editeur : Jacob-Duvernet, Paris, France

 

 

  • Le courrier des auteurs : 14/07/2012

 

1) Qui êtes-vous ? !


Un flic qui est tombé dans le chaudron du 36 quai des orfèvres, le 2 mai 1963, par hasard et par nécessité, et qui n'en est jamais ressorti....

2) Quel est le thème central de ce livre ?


La Crim' : un gigantesque carrefour de personnalités, toutes animées par une seule passion, la recherche de la vérité et qui oeuvrent dans un lieu mythique qui a vu défiler depuis un siècle les plus grands criminels de notre histoire.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?

« Derrière la grande Histoire, il y a les Hommes.Et j'aime les Hommes. » Quand Joseph Kessel a écrit cette phrase, il a tout dit, ou presque. Car la vie de la Crim', de sa naissance jusqu'à aujourd'hui, n'est qu'un gigantesque carrefour de personnalités. On pourra toujours résumer ça en dates, en chiffres, en tableaux statistiques, on n'aura pas la chair, le coeur, les tripes de la P.J. J'aime rêver devant les photos jaunies d'autrefois, imaginer les attitudes, les pensées de mes prédécesseurs à la brigade. Et ceux d'en face ? Les voyous, les assassins, les empoisonneuses...Tout ce monde, pas toujours joli-joli, hommes ou femmes, toutes ces histoires, toute cette histoire qui ne me quitte jamais.

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?


L'Ave Maria de Gounod pour la partie enquête, et la musique de mes Bandas gersoises pour les 3ème mi-temps ! ! ! !

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?


24 OU 48 HEURES AU 36

Depuis la sortie de mon premier livre, je me livre à cet exercice inédit pour un flic qui a passé sa vie à poser des questions, je réponds aux questions... exercice parfois périlleux mais toujours passionnant.


Mes rencontres inoubliables : les élèves des lycées et collèges qui m'époustouflent par la pertinence et la délicatesse de leurs questions


J'espère que les Seigneurs de la crim, vont me permettre de poursuivre cette belle aventure...

 

 

 

Lechoixdeslibraires.com a été créé par Jean Morzadec et son équipe, afin de rendre hommage à la compétence des libraires, qui sont les ambassadeurs du livre.

De nombreux libraires ont ensuite demandé à ce que le site devienne le grand portail de l’actualité du livre.

Lechoixdeslibraires.com a donc deux vocations principales : valoriser les choix, les recommandations des libraires, et permettre aux éditeurs et auteurs de mieux communiquer avec les libraires.

C’est une mission exaltante.

Jean Morzadec a travaillé plus de trente ans à France Inter, dont il fut directeur des programmes de 1999 à 2005, sous la présidence de Jean-Marie Cavada. Il se consacre aujourd’hui, avec passion, au développement de sites culturels dédiés particulièrement à l’amour des livres.


Commenter cet article