Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


http://ecx.images-amazon.com/images/I/51Qzyl5zPYL._SL500_AA300_.jpgCardinale est la fille d'un ingénieur italien installé à Tunis. Ses premiers contacts avec le cinéma ont lieu en 1955 à Venise, durant la Biennale, au cours d'un voyage qui lui a été offert après qu'elle a gagné, à seize ans, l'élection de « la plus belle italienne de Tunis ». Cependant, désirant être institutrice, elle décline toutes les propositions qui lui sont faites et ne fait qu'une brève apparition dans un court métrage,
Anneaux d'or de René Vautier.


Ses véritables débuts dans un long métrage se feront en 1958 dans
Goha de Jacques Baratier et surtout Le Pigeon de Mario Monicelli, sous l'égide du producteur Franco Cristaldi qu'elle épousera en 1966.


Dans les années 1960, on la retrouve à l'affiche de nombreux succès critiques et publics. De célèbres réalisateurs vont se « disputer » sa présence devant leurs caméras. Ce sont Mauro Bolognini, Abel Gance, Luchino Visconti, Henri Verneuil, Philippe de Broca, Luigi Comencini, Federico Fellini, Blake Edwards, Henry Hathaway, ou Sergio Leone.


Sa présence aux côtés d'Alain Delon dans
Rocco et ses frères et dans Le Guépard de Visconti, et aux côtés de Jean-Paul Belmondo dans Cartouche la font connaître du public français, alors que le succès aux États-Unis et une renommée internationale lui viennent en 1963 de La Panthère rose de Blake Edwards puis, en 1964, du film Le Plus grand cirque du monde d'Henry Hathaway, confirmés en 1968 par Il était une fois dans l'Ouest de Sergio Leone.


Les années 1970 et 1980 la voient alterner avec bonheur les rôles :


Réalisations italiennes avec Marco Ferreri, Luigi Comencini, Franco Zeffirelli, Marco Bellocchio, Luchino ViscontiPasquale Squitieri.
(avec qui elle a joué quatre fois) et surtout son mari, le producteur


Réalisations françaises avec Christian-Jaque, José Giovanni, Michel Lang, Nadine Trintignant, Diane Kurys ou Robert Enrico.


Réalisations internationales avec Jerzy Skolimowski, Mikhaïl Kalatozov, George P. Cosmatos, Alan Bridges, Werner Herzog ou Blake Edwards (pour
Le Fils de la panthère rose, 30 ans après le premier rôle).


A partir de la fin des années 1990, elle tourne moins, se consacrant davantage au théâtre ou à l'écriture.

En 1993, elle est membre du jury pour la sélection officielle des longs métrages au Festival de Cannes.

Dans les années 2000, elle monte sur scène à Paris, interprétant, en 2000,
La Vénitienne (anonyme du XVIe siècle) et Doux oiseaux de jeunesse de Tennessee Williams en 2005.


http://s11.bdbphotos.com/images/orig/e/o/eoolwwspxp1yoow1.jpgCardinale doit son succès à une alchimie mariant sa beauté, sa voix chaude et légèrement rauque et voilée, et d'indéniables talents d'actrice. Ses origines tunisiennes lui permettent également de parler couramment le français. Entre 1958 et 1976, il ne s'est pas passé une année sans qu'elle ne « fasse » la couverture d'un magazine.


Elle a toujours adopté des positions politiques marquées par des idées libérales. De gauche, elle s'est souvent battue pour des causes concernant les droits des femmes et des homosexuels. Elle a apporté sa contribution à nombre de causes humanitaires. Elle vit à Paris qu'elle considère comme sa véritable patrie.


Franz Olivier Gisbert confirme dans son livre
la tragédie du Président, p. 273, qu'elle a eu une liaison avec Jacques Chirac. En 1999, l'UNESCO l'a désignée Ambassadrice de bonne volonté.

« J’ai été une star, très jeune. Je n'ai pas de mérite, le destin en a décidé ainsi. Une étoile a toujours veillé sur moi ». Cette phrase est extraite de son livre autobiographique, paru le 20 janvier 2005, Mes étoiles, aux éditions Michel Lafon.


Source : fr.wikipedia.org/.../ikipedia.org/wiki/Claudia_Cardinale


http://www.monsieur-biographie.com/celebrite/biographie/claudia_cardinale-3927.php



http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/0/8/1/9782749902180.jpgMes étoiles , Rencontres au firmament du cinéma

En résumé : Mes étoiles

"J'ai eu beaucoup de chance dans mon existence, c'est vrai. Il est temps de rendre grâce à ceux qui se sont trouvés sur mon chemin, et de les faire revivre pour vous. Ils ont rejoint mon astre protecteur : ils sont tous Mes étoiles." Claudia Cardinale

 


Auteur Claudia Cardinale

Editeur Michel Lafon

Date de parution : janvier 2005


Sur le même thème :


Marilyn Monroe : une actrice de légende...

Sous la botte, le cinéma français

Baisers minutés, décolletés millimétrés : tenue correcte exigée !

Jean gabin, un p'tit gars de la 2e db

Gabin le marin

Steve mcqueen, l'éternel rebelle...

L'acteur français jean marais dans la 2e d.B.

Le personnage de "mata hari" au cinéma ...

Simone signoret, l'inoubliable actrice de "casque d'or"

Grace kelly, un volcan sous la glace...

Ava gardner : la comtesse aux pieds nus...

Romy schneider dans l'enfer de clouzot...

Corinne luchaire, la belle interprète aux cheveux de lin ...

L'actrice sophia loren : la fierté charnelle

Leni riefenstahl : une "fan" d'adolphe ?

"la folie bardot" pour notre plus grand plaisir...

Violence et boucles blondes dans l'allemagne puritaine... 

Commenter cet article