Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://www.andreversailleediteur.com/upload/args/couvarguguilbert_def.jpgLa danse moderne fut portée à son apogée en Allemagne et en Europe centrale dans les années 1920 et 1930 par une génération d’artistes engagée dans les réformes de la scène et de la vie. Profitant des brèches ouvertes par la crise de la Civilisation, leurs chefs de file, Rudolf von Laban et Mary Wigman, inaugurèrent une conception radicalement neuve du mouvement, dont les applications furent innombrables.

De cette aventure fondatrice, les mémoires gardèrent le meilleur : un héritage où puise encore et s’abreuve la danse contemporaine. Pourtant, cette histoire appartient aussi à une autre réalité : celle de la culture hétéroclite du nazisme, construite avec le consentement et la participation du milieu chorégraphique.

Comment cette avant-garde, porteuse de valeurs progressistes, a-t-elle pu s’insérer dans les rouages de l’État hitlérien et contribuer à l’édification de la “nouvelle danse allemande” ? Sans doute faut-il s’interroger sur la nature des liens qui se sont établis alors entre une utopie de réenchantement de l’homme et une idéologie de “l’homme nouveau”, entre les attentes socioculturelles d’une mouvance artistique et la volonté de domination culturelle d’un régime totalitaire.

Cet ouvrage, qui s’appuie sur une documentation riche et inédite, éclaire un pan méconnu de l’histoire culturelle de l’entre-deux-guerres.
  • Laure Guilbert met en lumière le rôle joué par la danse dans la politique artistique du IIIe Reich.
  • Un ouvrage basé sur une documentation largement inédite, qui éclaire un pan méconnu de l’histoire du nazisme.


Extraits de presse lors de la première édition du livre :

S'ils voyaient dans la peinture et la musique modernes des “arts dégénérés”, les nazis, qui avaient le culte du corps, firent de la danse une véritable arme idéologique. C'est ce que révèle dans un livre capital l'historienne Laure Guilbert.
(Raphaël de Gubernatis, Le Nouvel Observateur)

 

L'entreprise, réussie, se révèle salutaire. Laure Guilbert démystifie ainsi “la légende de la danse moderne”.
(Jean-Marc Lachaud, Recherches en Esthétique)

Consultation en ligne


Téléchargez gratuitement 70 pages du livre contenant la table des matières, l'index ainsi que les premières pages de plusieurs chapitres.

Ouvrir le PDF (539,41 Ko) 
 
Cet ouvrage retrace l’histoire de la danse moderne sous la République de Weimar, puis sous le nazisme.

Laure Guilbert montre comment une avant-garde authentiquement progressiste s’est insérée dans les rouages de l’État hitlérien et a apporté sa pierre à l’édification du nazisme. Les nazis, qui avaient le culte du corps, firent en effet de la danse une véritable arme idéologique.

Cet ouvrage, basé sur une documentation largement inédite, éclaire un pan méconnu de l’histoire du nazisme.

Date de publication : 13-12-2011
ISBN 978-2-87495-130-5 - 492 pages - 44,90 €

André Versaille éditeur

www.andreversailleediteur.com/
André Versaille éditeur est une maison d'édition spécialisée en Histoire et en Sciences politiques.

Commenter cet article