Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41nI%2B3Jf4ZL._SL500_AA300_.jpgDocument 20/02/2012 - Dans cet ouvrage richement documenté, G. Lenotre nous présente 37 histoires de police qui ont défrayé la chronique, depuis l'assassinat d'Henri IV jusqu'à des histoires aussi stupéfiantes que celle de Vrain-Lucas, membre éminent de l'académie qui acheta à prix d'or des lettres de Vercingétorix et autres célébrités antiques... écrites en français ! La lecture de ce livre nous fait passer du rire à l'horreur, mais toujours avec plaisir tant le style de l'auteur est fluide et sa connaissance de l'histoire pointue.

L'auteur : Après des études chez les pères jésuites, G. Lenotre entre comme employé au ministère des finances. Devenu journaliste, il collabore à La Revue des Deux mondes et au Figaro où il écrit ses premiers récits d'histoire. Spécialiste de l'histoire de la Révolution française, il publie un nombre important d'ouvrages sur le sujet, dans un style narratif et anecdotique, qui ont influencé des historiens comme André Castelot et Alain Decaux. Après avoir tenté une première fois d'entrer à l'Académie française en 1909, au fauteuil de victorien Sardou, il est élu en 1932 au fauteuil de René Bazin, mais meurt le 7 février 1935 avant d'avoir prononcé son discours. Il est l'auteur de plus de 50 livres, dont la plupart sont réédités dans cette collection.


 

  • Les courts extraits de livres : 20/02/2012

 

 

Le poignard de Ravaillac - Il y en a eu trois, bien que l'assassin n'en ait jamais eu qu'un seul. Il est à remarquer avec quelle fécondité pullulent les objets de haut intérêt historique : les tabatières de Napoléon ont fait un nombre incalculable de petits et la postérité des cannes de Voltaire a été, jusqu'en ces derniers temps, l'objet d'un commerce important. La généalogie du couteau de Ravaillac est moins encombrée, et c'est un problème de Petite Histoire qui mérite d'être tiré au clair.

Il faut d'abord se représenter les hésitations du malheureux fou qui, obsédé par son idée fixe, se détermine, recule, est pris de scrupules, s'éloigne, revient, ergote avec sa conscience et brusquement, n'en pouvant plus, porte le coup pour se soulager. Cette affreuse maladie du régicide présente des symptômes bien connus et toujours identiques : l'indécision de Damiens qui frappa Louis XV est la même que celle de Jacques Clément qui ouvrit le ventre à Henri III, ou de Louvel qui poignarda le duc de Berry ; tous les analystes qui ont pénétré ces ténébreuses psychologies sont d'accord pour constater qu'une fois l'idée du crime germée dans un cerveau, elle s'y développe comme un inextirpable cancer dans un corps chétif et débile, jusqu'au jour, lointain parfois, où elle a dompté l'individu et s'est rendue maîtresse absolue de sa volonté. L'idée de Ravaillac le tortura ainsi durant de longues années. C'était un garçon solide, pas très grand, au teint coloré, aux cheveux roux. Le mal dévorant s'annonça, dès sa dix-huitième année, par des migraines et des fièvres ; puis vinrent les hallucinations; il lui sembla entendre des musiques célestes auxquelles il mêlait sa voix, retentissante comme une trompette; il apercevait des formes bizarres dans les flammes de son foyer solitaire, et déjà il s'interrogeait pour savoir si ce n'étaient point là «des signes» dont Dieu se servait pour lui indiquer son devoir : tuer le Béarnais hérétique. À trente et un ans, il vint d'Angoulême à Paris, sans but défini, pour voir ; il y retourna l'hiver suivant et, comme il errait par la ville, il rencontra le roi dans son carrosse ; il courut derrière la voiture, mais un garde le repoussa; d'ailleurs il n'avait pas d'arme. Un père jésuite qu'il alla consulter lui conseilla de chasser les mauvaises pensées et de «manger de bons potages» ; puis il lui donna un sou pour qu'il pût retourner chez lui. Ravaillac revint à Angoulême plus tranquille ; la tentation le reprit, plus harcelante, le jour de Pâques de l'an 1610. Il partit après la messe, de nouveau en route vers Paris.


Dossiers de police

Auteur : G. Lenotre

Date de saisie : 20/02/2012

Genre : Documents Essais d'actualité

Editeur : Editions Archeos, Agnières, France

Collection : Collection petite et grande histoire

 

 

Le clip musical de 14 heures 45'

 

  1. Maria Bethania - YouTube

    ► 3:47► 3:47
    www.youtube.com/watch?v=eBDd7eNnqvk2 déc. 2006 - 4 mn - thewoolf
    this is a clip from a Maria Bethania DVD with the following title Maricotinha ao vivo.
  2. Paulinho da Viola - Coracao Vulgar

    ► 1:29► 1:29
    www.dailymotion.com/.../x6ujor_maria-bethania-...23 sept. 2008 - 1 mn
    Album : Bebadachama: Serie Ao Vivo (2004)
  3. Maria Bethânia - Reconvexo

    ► 4:21► 4:21
    www.youtube.com/watch?v=1Ewv4Kr85Us22 juin 2007 - 4 mn - mtjes
    Album : Memoria da Pele/Memory of Skin (1990)

 

 

Pour faciliter la recherche d'articles sur le blog de Philippe Poisson

 

S1030306.jpgpoisson's timeline featuring updates and tweets. (timekiwi) 

timekiwi.com/philippepoisso

il y a 5 jours – I'm squeezing kiwis on @timekiwi. Here's my new timeline ... Le blog de Philippe Poisson ( 21 février 2012 ). 1554 232 pages vues à la date du ..

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article