Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


http://www.images-chapitre.com/ima1/original/477/1442477_3334414.jpgJoseph Vacher n'avait pas volé son terrible surnom d' Éventreur de bergères. Guillotiné en 1898, celui qui, au cours de ses errances à travers la France, violait, tuait et mutilait atrocement bergères et bergers, fut le premier tueur en série français. A ce titre, il inspira écrivains et cinéastes, parmi lesquels Bertrand Tavernier pour Le juge et l'Assassin avec Michel Galabru et Philippe Noiret. Mais, c'est l'ouvrage que lui consacra, après l'avoir contraint aux aveux, le juge d'instruction Émile Fourquet qui éclaire … le mieux sa personnalité si étrange et sa croisade sanguinaire. Paru en 1931, devenu introuvable, le voici aujourd'hui réédité. Et c'est peu dire qu'au fil des pages, on frémit encore d'horreur...

Émile Vacher, Le Premier Tueur En Série Français

Fourquet, Emile (Auteur)

 Éditeur : Lucien Souny

 Collection : Sortis De L'Oubli

 Date de parution : 03/10/2007



http://pagesperso-orange.fr/remi.cuisinier/Vacher5.JPGÉmile FOURQUET, âgé de trente cinq ans, a été installé au tribunal de BELLEY en qualité de magistrat instructeur au cours de l’été 1897. Le 30-8-1995, un jeune berger de 16 ans, Victor PORTALIER avait été découvert éventré, émasculé et déchiqueté dans un champ à BENONCES. Un individu sinistre était alors remarqué dans les environs et son signalement fût donné aux procureurs des villes alentour par le juge d’instruction alors en fonction à BELLEY, Monsieur DAVAINE. Cependant, ce dernier clôtura rapidement le dossier de cet horrible meurtre. Mais d’autres crimes, dans toute la région sud-est avaient été signalés avec des modes opératoires similaires et la présence d’un individu “chemineau à l’allure étrange “pour certains et pour la presse sans aucun doute “le jack l’éventreur du sud-est”.

Monsieur Le Procureur de DIJON, Monsieur FONFREDE s’était persuadé qu’un seul et unique tueur se cachait derrière ces crimes sanglants.

Émile FOURQUET dont l’attention a été attirée par un meurtre commis à COURZIEU LA GIRAUDIERE dans le Rhône en Juin 1897, va ré ouvrir le dossier PORTALIER. Comme il ne dispose pas du fameux logiciel ANACRIM, il va réaliser de grands tableaux où il note les lieux et les dates des crimes, la description des témoins, l’état des vêtements, l’aspect des diverses blessures des victimes, et souligné avec son modeste crayon bleu tous les signes identiques.

Il arrive à une conclusion : un même individu est l’auteur des crimes qu’il a examinés. Deux semaines seulement après son arrivée, il envoie aux 250 parquets de France, une commission rogatoire contenant un avis de recherche particulièrement précis du tueur.

Émile FOURQUET est un des premiers profileurs français c’est à dire un précurseur des techniques de rapprochement et de profilage aujourd’hui mises en œuvre dans le cadre d’enquêtes sur des meurtriers en série.

Émile FOURQUET a donc brillamment résolu l’affaire du jeune PORTALIER, affaire qui est en fait devenue l’affaire Joseph VACHER, nom du tueur de bergers, objet du film de Bertrand TAVERNIER “le juge et l’assassin” ...

http://www.ca-lyon.justice.fr/index.php?Itemid=551&id=321&option=com_content&task=view



Liens utiles sur le blog :


A propos de l’affaire vacher

Bon pour l'échafaud …

L'autre jack l'éventreur : vacher le criminel à la toque blanche !

Joseph vacher : un tueur en série de la belle epoque

Vacher, le jack l'eventreur français …

L'épopée des brigades du tigre

Commenter cet article

PJ 19/07/2016 18:17

Pour ma part, j'ai trouvé récemment un exemplaire du livre de M. FOURQUET édition 1931, dédicacé, au magasin de vente d'une association de récupération à quelques kilomètres de son lieu d'écriture pour l'improbable somme de 04 euros.

angoulafre 07/01/2016 09:25

Il est vrai qu'en 2015, avec notre sinistre de justesse et les médecins plus tordus que ceux qu'ils analysent, il serait placé en maison de "repos" et remis en liberté six mois plus tard.