Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://www.karthala.com/2571-3128-thickbox/enfats-de-harkis-et-enfants-d-emigres-parcours-croises-identite-a-recoudre.jpgLe 5 juillet 1962, l’Algérie devient indépendante de la France. Cinquante ans après, les mémoires ne se sont pas entièrement apaisées sur les deux rives de la Méditerranée autour de la guerre d’indépendance algérienne et de ses suites. Touchés par les séquelles de ce conflit, au-delà bien évidemment des acteurs de terrain qui y ont participé et qui l’ont subi, on peut compter aussi les enfants de harkis et ceux d’émigrés économiques algériens.     

Confrontés à un déficit de reconnaissance sociale et au racisme ordinaire de par les origines de leurs parents et à cause du « choix » et/ou « non-choix » en temps de guerre de leur père, ils ont dû s’adapter à une société française qui ne les acceptait pas toujours à part entière, en construisant leurs propres stratégies identitaires et en brisant le silence du père et de la famille lié à la guerre.    

Le racisme subi par les enfants de harkis est souvent double, en parallèle avec celui des enfants d’émigrés économiques : ils/elles ne sont pas considérés comme des Français à part entière. Ils sont toujours perçus d’une manière ambivalente sinon négative, en dépit du choix fait par leurs pères de combattre avec la France. Les enfants d’émigrés, eux-mêmes, sont souvent renvoyés d’abord à leurs origines dans leurs efforts pour faire valoir leur citoyenneté française.  
A la lisière entre la littérature et la sociologie, cette étude compare les parcours personnels et identitaires des descendants de migrants algériens des deux groupes. L’auteure nous présente des témoignages de réussites autant pour ce qui concerne les fils et filles de harkis que pour les descendants d’émigrés économiques de deuxième génération. Des exemples de succès pour témoigner d’un besoin de dépasser les préjugés du passé et de la volonté de travailler à un nouvel avenir.  
Rossella Spina, née en Italie en 1981, a obtenu un doctorat de sciences sociales à l’Université de Paris 8, Institut Maghreb-Europe. Titulaire d’un master de langues (Université de Rome 3), elle est la traductrice en italien de l’écrivaine serbe Jasmina Tešanovi´c et auteure de la biographie de l’artiste sénégalo-italien Thierno Thiam/Billo à paraître chez Infinito Edizioni. Elle a été également assistante-professeure de langue à l’Université de Rome 3.    
http://www.karthala.com/themes/karthala/img/logotype.gifLa maison d'édition Karthala a été fondée en mai 1980, à Paris, avec pour objectif la publication et la diffusion de textes sur les questions internationales en rapport avec les pays du Sud. Vingt ans après les indépendances des années 1950 et 1960, le besoin se faisait sentir de nouvelles approches politiques de ce que l'on appelait alors le "Tiers monde", et en particulier de l'Afrique.  

Le champ des publications couvrait à cette première époque essentiellement l'Afrique, le Maghreb, le Monde arabe et l'Islam, l'océan Indien, la Caraïbe et l'Amérique latine. La création des Éditions Karthala est allée de pair avec le lancement de la revue trimestrielle Politique africaine, imaginée et voulue par des chercheurs et des universitaires de la nouvelle génération, autour de plusieurs convictions : 

  • prêter plus d'attention à l'originalité des facteurs internes de la vie des sociétés africaines et donc relativiser les analyses menées en termes de dépendance ou de domination qui avaient prévalu dans les années 1970
  • prendre en compte le "bas" à côté du "haut", comme l'exposait le titre du numéro 1 paru en décembre 1980
  • replacer les divisions linguistiques héritées de la colonisation à leur juste valeur et, par conséquent, avoir le souci d'intégrer dans le champ des études africanistes les pays anglophones, lusophones...

Le catalogue Karthala est principalement un catalogue de sciences humaines, politiques et sociales. Mais la littérature (études littéraires, contes et légendes) y a été présente dès le début ainsi qu'une collection de dictionnaires et de langues. Il faut mentionner aussi la collection Méridiens qui publie des synthèses sur des pays, dans une démarche de vulgarisation et un créneau "Découvertes et voyages".  

Au cours des années 1990, les Éditions Karthala se sont diversifiées et ont accru leur production. Des collections thématiques ont été créées (Médecines du Monde, Questions d'enfances, Recherches internationales, trois collections sur le christianisme contemporain...). Le catalogue s'est également ouvert à des publications sur l'Asie et l'Europe centrale et orientale. Aujourd'hui Karthala publie environ 120 nouveautés par an.  

Les Editions Karthala
22-24, boulevard Arago -
75013 Paris Tél. : (33) 01 43 31 15 59 -
Fax : (33) 01 45 35 27 05

Commenter cet article