Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


http://ecx.images-amazon.com/images/I/51B4DUYDBjL._SL160_AA115_.jpgPlus de 2000 jeunes pour 200 000 actes délictueux. La justice doit répondre à la fois à une aggravation de la délinquance des mineurs et à l'inquiétude d'une société qui demande le renforcement des punitions, en particulier celle qui consiste à priver de liberté. Mais l'incarcération est-elle le bon remède à cette délinquance débutante ? Comment évalue-t-on les effets de la détention sur des personnalités encore fragiles ? Peut-on sérieusement parler d'éducation et de réinsertion, alors que les établissements pénitentiaires sont considérés par certains comme définitivement criminogènes ?


Biographie de l'auteur

Nathalie Dollé est journaliste indépendante. Elle a publié plusieurs ouvrages dont la Cité des poètes ou comment créer une dynamique de quartier pour lutter contre la violence (1998. Prix de la citoyenneté 1999).


  • Broché: 158 pages

  • Editeur : Larousse (13 janvier 2010)

  • Collection : A dire vrai

A l’occasion de la publication du livre Faut-il emprisonner les mineurs ? de Nathalie Dollé [*], Agnès Rousseaux revient sur une décennie durant laquelle le discours politique a transformé les jeunes en menace... et où le mot « enfant » a disparu des textes juridiques.


Le “jeune”, ennemi public numéro 1 ?

date de publication : samedi 27 février 2010

http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article3771

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article