Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/1/3/3/9782359060331.jpghttp://bouteillealamer.files.wordpress.com/2011/06/71.jpgSurtout connu pour ses photographies autour des événements de Mai 68, Gilles Caron a laissé en à peine quatre ans une œuvre extraordinairement riche et variée : témoignage historique, politique et artistique. Pompidou, de Gaulle, Brel, Truffaut, Bardot, autant de clichés aussi forts que ceux des GI blessés au Vietnam.


Sa vie photographique est celle d’un photographe reporter d’agence de presse de la fin des années 60 qui, entre un Conseil des ministres et une première à Bobino, se retrouve dans les manifestations et sur des champs de bataille.


Alternant documents d’archive, photographies, planches contact, reproductions de pages de presse, images et correspondance personnelles, clichés d’une époque saisie à vif, l’ouvrage sous forme de scrapbook offre une double lecture : le regard d’un photographe aux prises avec son siècle et l’histoire d’un homme, dont l’itinéraire et le parcours en subiront les bouleversements incessants.


Les légendes volontairement courtes laissent place à la voix de Gilles Caron, notamment au travers de ses lettres à sa mère, une voix dont la portée politique et humaniste résonnera longtemps.

Né en 1939, Gilles Caron suit des cours de journalisme à l’École des hautes études internationales à Paris en 1958. Mobilisé pour son service militaire, il passe vingt-deux mois en Algérie, dont deux en prison à la suite de son refus de combattre après le putsch. En 1965, il entre à l’agence Apis et effectue ses premiers reportages. Il obtient la une de France-Soir avec Marcel Leroy-Finville (écroué dans le cadre de l’enlèvement et de l’assassinat de Ben Barka). S’ensuivent alors une longue série de reportages, d’Israël au Biafra en passant par Mai 68.


Le 5 avril 1970, la mission à laquelle il participe au Cambodge est prise dans une embuscade. Gilles Caron disparaît sur une route contrôlée par les Khmers rouges. Il avait 30 ans.

Coédité avec la Fondation Gilles Caron, Genève

 

Gilles Caron scrapbook

de Christine Montely

Parution : 9 Février 2012


Le "Scrapbook" sur Gilles Caron est un livre qui rassemble les éléments de la vie d'un homme engagé qui a fait oeuvre dans le photojournalisme. Cet ouvrage de référence accompagnera dans les années qui viennent l'ensemble des projets entrepris par la Fondation Gilles Caron pour mettre en lumière l'oeuvre du photographe.

 

AAR - Gilles Caron, photographe - Les Archives Audiovisuelles de ...

www.archivesaudiovisuelles.fr/FR/_video.asp?id...video...68

5 janv. 2012 – Plus d'informations sur le passage vidéo. Gilles Caron, photographe. Les enfants de Gilles Caron (11:04). Recommander cette vidéo ...

 

"j'ai voulu voir" - gilles caron, para en algérie …

"j'ai voulu voir" - gilles caron, para en algérie …

article - 16:15 - "J'ai voulu voir" - Gilles Caron, para en Algérie … - Résumé : Gilles Caron fut l’un des plus grands photographes du XXe siècle, ses photos des émeutes de mai 68 sont…

Commenter cet article