Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.decitre.fr/gi/86/9782737346286FS.gifLe harem, lieu mystérieux qui véhicule son cortège de fantasmes...


Entre prison, jardin d'Eden et lupanar, la vision qu'en offrent les Orientalistes, restés aux portes de l'enceinte sacrée, appartient à l'imaginaire occidental : un univers clos dans lequel des femmes lascives offertes et des esclaves soumises mènent une existence entièrement vouée à la satisfaction des désirs de leur maître. Au delà de cette image d'Epinal, l'institution du harem, des gynécées des pharaons de la Haute Egypte au zennana mabal des princes indiens, cache une structure organisée et codifiée qui trouve sa forme la plus aboutie au cœur de l'Empire ottoman.


Au temps de sa grandeur, Topkapi, le harem du Grand Turc, comptait plus d'un millier de femmes, évoluant au centre d'un système destiné à assurer la continuité de la dynastie. Un monde complexe, strictement hiérarchisé, où se tissent intrigues meurtrières, luttes de pouvoir et rivalités, où des femmes, entrées comme simples esclaves, gravissent tous les échelons jusqu'à régenter l'Empire. Entre mythe et réalité, Altan Gokalp nous invite à plonger dans les eaux troubles d'un lieu à nul autre pareil et lève le voile sur ces femmes, odalisques, mères, épouses ou concubines, qui, dans le secret de l'alcôve, continuent de nous fasciner...

Harems, mythe et réalité

Altan Gokalp

Beau Livre - Broché

Paru le : 17/11/2008

Éditeur : Ouest-France


L'auteur en quelques mots ...


Altan Gokalp, directeur de recherche au CNRS

LE MONDE | 05.05.10 | 17h21  •  Mis à jour le 05.05.10 | 17h21


http://www.france24.com/fr/files_fr/imagecache/france24_ct_player_thumbnail/debat/0112-culture-m.jpgDirecteur de recherche au CNRS, traducteur en français de plusieurs livres de l'écrivain turc Yashar Kemal, Altan Gokalp est mort le 20 avril 2010 à Paris, à l'âge de 68 ans.

Né en 1942 à Izmir (Turquie), il était arrivé en France en 1961. Naturalisé français en 1966, il est, en 1985, l'un des contributeurs du rapport "L'immigration à l'école de la République", confié au professeur Jacques Berque par le ministère de l'éducation nationale.

Polyglotte, passionné par l'analyse anthropologique des idées politiques et religieuses, Altan Gokalp s'est aussi engagé pour les idées démocratiques, et particulièrement féministes, dans son pays d'origine. En 2008, il avait publié Harems, entre mythe et réalité (Editions Ouest-France).

Commenter cet article