Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/4/1/9/9782350132914.jpg1912-2012 : la Brigade Spéciale a cent ans !


Un siècle d'histoires de crimes, d'affaires, de procédures sèchement couchées sur du papier administratif, d'aveux et de doutes.

Rien de ce qui est criminel ne lui est étranger du pauvre type désespéré au tueur le plus cynique. La Crim' se frotte aux Corses d'avant-guerre, au Gang des Tractions d'après 45, à l'OAS, au FLN, aux kidnappeurs, aux terroristes, à Guy Georges et autres tueurs en série. Ses grands noms se nomment Guillaume, Massu, Clot, Ottavioli, Martine Monteil. Leur prénom est « commissaire », leur vie « flic à la Crim' ».

Pour la première fois, découvrez les archives secrètes de la Crim' : des photos, des documents inédits extraits de la collection de la PP (Préfecture de Police).

Ancien grand reporter, Matthieu Frachon, est l'auteur de plusieurs ouvrages sur le monde du crime. Passionné par l'Histoire, grande ou petite, il explore les archives policières afin de raconter des histoires étonnantes, des affaires qui ont marqué leur époque.


  • Les courts extraits de livres : 11/11/2011

 

 

Avant-propos de MATTHIEU FRACHON alias L'AUTEUR

Fascination ?

Comment ça a commencé ? Quand j'étais petit je ne choisissais pas particulièrement le camp des gendarmes. Devenu grand et pourvu d'un métier d'adulte irresponsable, journaliste en l'occurrence, je n'ai jamais fait partie de la corporation des « faits-diversiers », véritables limiers à l'affût du témoignage exclusif, du détail qui tue, si j'ose dire.


Pas plus je n'ai été un « fana-police », spécimen qui a aussi son pendant militaire, le « fana-mili ». Jamais je n'ai décroché mon téléphone, et une interview, avec de sonores « capitaine ! » ou des phrases comme « oui mais si la SR est saisie par le JI, comment se fait-il que le DPJ n'ait pas mis en place la GQ, le SARI et que l'IGPNTTTEQ ne soit pas au courant ? ». C'est un peu QQ non ?


Ce sont peut-être mes lectures ? Oui, ça doit être ça, c'est dangereux la lecture, tous les dictateurs (rouges, roses ou bruns) vous le diront. Moi, ça a commencé par « San Antonio », il y en avait de pleines étagères à la maison. Bien sûr il a fallu apprendre l'argot, parce que franchement à 10 ans, une phrase du type « On va décarrer de la casbah avant qu'il y ait du suif », ça interroge sur ce qu'on vous enseigne véritablement à l'école. Ensuite ce fut les Ricains : Jim Thompson, Hammett, Chandler... Le cinéma noir, l'oeil de Delon dans Flic Story, la cigarette de Bogart. Et puis Simenon, « Maigret » : la figure matoise de Gabin, le rythme lent de Jean Richard... La télévision porte sa part de responsabilité : « Les Mystères de l'Ouest » avec ses agents fédéraux cow-boys, « Columbo », « Les Brigades du Tigre »...


Le hasard s'en est mêlé : j'ai rencontré des policiers, on a sympathisé, échangé sur nos métiers, parlé de la psychologie des voyous, râlé de concert sur le type dans le bureau qui « ne connaît rien au terrain ». L'histoire du crime et des grandes affaires est venue à moi, naturellement. J'ai plongé dans les archives, j'ai découvert des êtres d'exception, à tous les niveaux. Alors ce fut un livre, puis deux... Une plongée dans le monde policier, l'impression de cheminer avec les sergents de ville du 19e, l'envie de tirer la barbiche du préfet Lépine, de partager le tabac de Robert Broussard, de s'élancer à 35 à l'heure avec les brigades du Tigre.


Et voilà, la machine était lancée, pas comme un rêve de gosse inassouvi, juste une curiosité insatiable pour l'Histoire et surtout les hommes qui la font. Et vient l'envie et l'opportunité d'écrire ce livre sur la brigade criminelle, la vraie, l'unique, celle du 36 Quai des Orfèvres. Parce qu'elle a cent ans (opportunité éditoriale), parce que c'est un roman que cette affaire-là, parce que l'Histoire vue du troisième étage du 36 n'est pas tout à fait la même. Parce que ces photos et documents pioches dans les archives m'ont parfois donné l'impression de me parler (mon médecin n'est pas inquiet, rassurez-vous). Derrière la fière moustache et le col dur d'un commissaire de 1920, j'ai trouvé un homme plein d'humour, j'ai partagé l'empathie d'un inspecteur pour un criminel par accident, la révolte du patron de la Crim' devant une exécution publique...


Ces personnages réels ne m'appartiennent pas, ils sont désormais les vôtres...


Bonne lecture.

 

Histoire de la crim' : 100 ans de crimes, d'enquêtes et d'aveux

Auteur : Matthieu Frachon

Date de saisie : 11/11/2011

Genre : Documents Essais d'actualité

Editeur : Jean-Claude Gawsewitch éditeur, Paris, Paris, France

 

  • Le courrier des auteurs : 10/11/2011

 

1) Qui êtes-vous ? !
Un passionné d'Histoire et d'histoires

2) Quel est le thème central de ce livre ?
L'éternelle lutte entre le crime et la justice des Hommes

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
La dédicace à ma mère

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
La musique d'Ennio Morricone pour le film «le clan des Siciliens»

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Les histoires vraies de ce livre et la personnalité de leurs acteurs, les époques traversées.

 

 

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/34/Jean_Morzadec_photographi%C3%A9_par_Oleksandra_Yaromova.jpg/220px-Jean_Morzadec_photographi%C3%A9_par_Oleksandra_Yaromova.jpgLechoixdeslibraires.com a été créé par Jean Morzadec et son équipe, afin de rendre hommage à la compétence des libraires, qui sont les ambassadeurs du livre.

De nombreux libraires ont ensuite demandé à ce que le site devienne le grand portail de l’actualité du livre.

Lechoixdeslibraires.com a donc deux vocations principales : valoriser les choix, les recommandations des libraires, et permettre aux éditeurs et auteurs de mieux communiquer avec les libraires.

C’est une mission exaltante.

Jean Morzadec a travaillé plus de trente ans à France Inter, dont il fut directeur des programmes de 1999 à 2005, sous la présidence de Jean-Marie Cavada. Il se consacre aujourd’hui, avec passion, au développement de sites culturels dédiés particulièrement à l’amour des livres.

 

Commenter cet article

DANTHONY 21/11/2011 12:47

lol, franchement ça donne envie de le lire, et de rencontrer l'auteur, jolie façon de dépeindre une époque, une histoire, une société, et de l'humour, car il en faut, encore et toujours, bon vent,
bonnes ventes!!!

21/11/2011 18:21



Laissé par : DANTHONY aujourd'hui à 12h47