Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51yR7c6JxWL._SS500_.jpgDurant 60 ans, Philippe Massoni a été de tous les coups. Depuis la guerre d'Algérie, il participe dans l'ombre à des opérations spectaculaires. Il raconte dans ce livre le manque de préparation de la police durant Mai 68, l'improvisation, les mythomanes ou les leaders gauchistes qui viennent proposer leurs services, l'infitration des milieux d'extrême gauche. On y suit le long processus qui mènera au démantèlement du groupe terroriste Action Directe, en février 87. Il y évoque les multiples anecdotes de sa vie de commisaire puis de Préfet de Police de Paris, avec un éclairage inédit et révélateur sur de grandes affaires, comme la mort de François de Grossouvre ou celle de Lady Di, la lutte contre le terrorisme après les attentats du RER St-Michel en 95 aux cîtés de Chirac. Puis il évoque une longue période de tiraillements et de conflits feutrés avec le Ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy, jusqu'à ce que ce dernier, devenu Président, mette fin à ses fonctions en 2007. Un document passionnant, qui éclaire plus de 60 ans d'histoire de la République.

http://cdn1.beeffco.com/files/images/candidates/0ba38d25c9332f8ffd3dcc07b3323544.jpgOfficier en Algérie, puis commissaire de quartier, Philippe Massoni commence véritablement sa carrière aux Renseignements Généraux en 68. Préfet de police de Paris en 1993 puis secrétaire général du Conseil de Sécurité Intérieure, il est démis en septembre 2007 par le président Sarkozy.

 

 

 

Histoires secrètes de la République  

Philippe Massoni   

Broché: 282 pages 

Editeur : Editions de la Martinière (12 janvier 2012) 

Collection : ESSAIS ET DOC

 

 

Sous le titre (exagéré) "Histoires secrètes de la République" (Ed. La Martinière), l'ancien préfet Philippe Massoni, figure du renseignement et de la droite policière, livre le 12 janvier une savoureuse collection d'anecdotes sur un parcours et des réseaux qui ont alimenté mille fantasmes. S'il ne dévoile pas - tant s'en faut - tous ses mystères, le plus florentin des dirigeants policiers de la Ve République fait cette révélation : il confirme pour la première fois son appartenance à la franc-maçonnerie, précisant avoir atteint le grade le plus élevé de la Grande Loge de France sans en avoir tiré "ni avancement ni ralentissement dans[sa]carrière". L'ex-maître des RG et de la police parisienne dit y avoir "usé avec modération" de son droit à la parole. Il en a visiblement gardé l'habitude...Le Point  - Click here to find out more!Hervé Gattegno

 


Police - Gendarme... (60)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article