Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


 

L'ancien hôpital
civil de Grenoble,
1910, photo Henri Ferrand, coll. bibliothèque municipale de Grenoble

Document archives - L'histoire des hôpitaux de Grenoble débute au XIe siècle. Hugues, évêque de Grenoble (1080 -1132) aurait fondé le premier hôpital de la ville. Quatre siècles plus tard, différentes maisons de l'aumône (hôpital de la Madeleine, Saint-Antoine, Saint-Jacques) accueillent pèlerins et indigents. Parmi ces établissements l'hôpital Notre-Dame, fondé en 1422 par l'évêque Aimon de Chissé prend une place prépondérante à partir du XVIe siècle. Au début du XVIIe siècle, le maréchal Créqui propose de construire, en dehors des remparts un nouvel établissement.


http://www.chu-grenoble.fr/doc/Image/communication_images/culture/musee/recto%20feullet%281%29.JPGLa fin du XVIIe siècle marque le début de la médicalisation de l'Hôpital. Trop peu nombreux pour soigner les pauvres, les médecins font appel aux Pères de la Charité secondés par les sœurs de Sainte-Marthe. Institué Hôpital général en 1699, l'hôpital Notre-Dame devient progressivement un lieu d'enfermement des pauvres au XVIIIe siècle.

Pendant la période révolutionnaire, la situation de l'établissement n'est pas brillante. En 1858, la démolition des bâtiments est jugée nécessaire. Elle est suivie de la construction des deux belles façades de l'avenue Félix-Viallet et de la rue de France dont l'achèvement eu lieu en 1864. De la fin du XIXe siècle au début du XXe siècle, l'hôpital est essentiellement un lieu d'asile pour une population pauvre et laborieuse.

Au XIXe siècle, l'histoire de la médecine et de l'hôpital deviennent indissociables. Les locaux sont modernisés et le transfert des Hôpitaux, jusqu'ici situés dans Grenoble, est envisagé. L'Asile des vieillards, l'hôpital militaire et l'hôpital civil, installés sur la commune de La Tronche sont respectivement inaugurés en 1894, 1910 et 1913. Le nouvel hôpital Civil construit à l'emplacement de la propriété Teisseire est alors salué par la presse comme le summum de la perfection ?

L'image de l'hôpital comme lieu de soins s'impose progressivement.

Au XXe siècle, l'évolution du rôle des hôpitaux s'accélère. Après la seconde guerre mondiale, l'hôpital voit ses équipes médicales et paramédicales se renforcer. Des infirmières formées remplacent les religieuses qui quittent définitivement l'établissement en 1906. Les pratiques médicales et thérapeutiques évoluent avec l'introduction de nouveaux médicaments, en particuliers les antibiotiques. Dans les années 60, le centre hospitalier bénéficie de la transformation de l'école de médecine en Faculté. Un réseau de relation entre l'université et le CHU permet à la recherche médicale et biologique d'avancer rapidement. Les locaux hospitaliers sont agrandis avec la construction de l'Hôpital Sud en 1968, de l'Hôpital des Sablons (Hôpital Michallon) de 1971 à 1975 et la rénovation des structures pavillonnaires.

Actuellement une exposition consacrée à l'évolution architecturale des différents sites hospitaliers est présentée jusqu'en décembre 2009.

Équipement majeur de la ville, l'hôpital, dans son organisation et son architecture, n'a cessé d'évoluer. À l'origine lieu de charité et d'isolement, c'est aujourd'hui un centre de diagnostic, de soins, d'enseignement et de recherches. En moins de cent ans, l'hôpital a su s'adapter aux évolutions techniques et scientifiques de la médecine et aux besoins d'une population en constante augmentation. Ses transformations architecturales en témoignent.


Aujourd'hui, l'enchevêtrement des différentes constructions hospitalières rend difficile la compréhension de ce patrimoine. Cette exposition propose une lecture de l'évolution des sites hospitaliers de l'agglomération et met en perspective leur histoire.


Contact : Sylvie Bretagnon, Chargée des Affaires Culturelles

Responsable du Musée des sciences médicales

sbretagnon@chu-grenoble.fr ou par téléphone au 04 76 76 51 44


Historique de l'hôpital de Grenoble

www.chu-grenoble.fr/public/print_nosecure.asp...



Sur le même thème :


Fin du XVIIe siècle, les "filles publiques" subissent la répression...

De l'Hôpital des Fous au Cimetière des Oubliés...

Les hôpitaux en Aunis et Saintonge sous l'Ancien Régime

L'Hôpital des Gardiens de la Paix

Les « aliénés » morts de faim dans les hopitaux psychiatriques

Paul Brousse : médecin, anarchiste, socialiste ... un nom d'hôpital

L’hôpital dans la France du XXe siècle

Histoire des hôpitaux de Paris sous l'Occupation ...

Profession infirmière : une histoire des soins au Québec

Accueillir ou soigner ? l'hôpital et ses alternatives du Moyen Age ...

Histoire des hôpitaux Saint-Eloi et Gui de Chauliac à Montpellier

L'histoire des hôpitaux militaires au XXe siècle

Confolens, un hôpital rural en Charente Limousine (1667-1945)

« Les hôpitaux dans la guerre »


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article