Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


http://www.histoire-en-questions.fr/guerre%20algerie/manif%2024%20janvier%201960/barricades%2024%20janvier%201960.jpg

Le discours du général de Gaulle annonçant, le 16 septembre 1959, « l’autodétermination » pour l’Algérie avait mis en alerte les partisans de l’Algérie française. Suite à une interview donnée à un journal allemand, le général Massu, commandant du corps d’armée d’Alger, est rappelé à Paris le 22 janvier 1960. A Alger, les activistes s’enflamment, élèvent des barricades... Le 24 janvier, des tirs de fusils-mitrailleurs dirigés contre des gendarmes mobiles font de nombreuses victimes parmi les forces de l’ordre. Un camp retranché est installé au centre d’Alger au nom de l’Algérie française... Mais, n’ayant pas bénéficié du soutien espéré, la rébellion fera long feu [1].

A l’heure où la mémoire de la guerre d’Algérie est l’objet de diverses tentatives de récupération politique [2], nous reprenons ci-dessous le témoignage de Jean Sprecher qui a vécu ces événements et pour qui « les Barricades de janvier 1960, avec leur bilan tragique, apparaissaient comme la déclaration de guerre à l’Etat, et le début de la guerre civile qui allait couver quelque temps, mûrir dans l’ombre, tenter un nouvel essai en décembre 1960 et éclater enfin quelques mois plus tard, en avril 1961, quand des généraux convaincus de tenir l’armée en main, crurent cette fois le moment venu pour déclencher un putsch, en garder la maîtrise et en assurer le succès. » [3]

L'intégralité de cet article est disponible en cliquant sur le lien ci-dessous


Il y a 50 ans, les barricades d’Alger : une déclaration de guerre à l’État et le début d’une guerre civile

Date de publication : vendredi 15 janvier 2010

http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article3707


Crédit photographique : www.histoire-en-questions.fr/guerre%20algerie...


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article