Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51cj9wmW%2BSL._SL500_AA300_.jpgPlus de soixante informateurs rémunérés sur les fonds secrets du ministère de l’Intérieur ont transmis à la police politique de la Troisième République (préfecture de police et sûreté générale), pendant près de trois décennies - de 1885 à 1914 -, des informations concernant la vie privée, l’activité politique et journalistique, les combats (affaire Dreyfus, unité socialiste, loi des Trois ans, …) ou encore l’état d’esprit de Jean Jaurès. Présents dans tous les milieux, au Palais-Bourbon comme dans les locaux de la Petite République ou de l’Humanité, au sein des réunions privées, des comités restreints comme des grands congrès politiques – tant à Paris qu’en province, voire à l’étranger -, très proches parfois du leader socialiste, qui sont ces agents secrets d’un autre âge cachés derrière de singuliers pseudonymes (tels « Argus », « Quelqu’un », « Pasteur », « Ricin » ou « Fauvette ») ? Quel crédit accorder à leurs renseignements ? Quelle image rendent-ils de Jaurès à travers leurs informations volées ? Quelle portée a pu avoir leur action autour du député de Carmaux ? Ont-ils été de simples observateurs, de banals « mouchards » ou des provocateurs, de véritables « agents secrets », instruments des « coups montés » par la police politique républicaine ? Cet ouvrage répond à toutes ces interrogations. Il est le résultat de près d’une dizaine d’années de recherches approfondies menées dans les archives de police (archives de la préfecture de police, archives nationales, archives départementales –Tarn, Haute-Garonne, Rhône, Nord, etc.) et qui ont abouti à un inventaire de près de 1500 documents concernant Jaurès, dont plusieurs pièces totalement inédites et d’un intérêt majeur. Avec ce livre, le lecteur s’enfonce dans l’arrière-cour de la société d’alors. Un endroit très fréquenté où l’on croise aussi bien Aristide Briand que Clemenceau, Louis Barthou ou Waldeck-Rousseau, l’écrivain Zola comme le financier véreux Rochette, le socialiste Guesde comme le nationaliste Déroulède. Un endroit sur lequel plane sans cesse l’ombre du préfet Lépine ou celle de l’inquiétant directeur des recherches Puybaraud, mystérieux marionnettiste d’un univers où se mêlent trahisons, intérêts, jalousies, mais aussi routine et devoir. Et dans tout cela, le personnage de Jaurès qui avance au mépris de tous les « coups tordus » jusqu’à son rendez-vous avec le destin au café du Croissant.

 

Jaurès et les indics 

Editeur : Jacob Duvernet (6 septembre 2012) 

Langue : Français 

ISBN-10: 2847243976 

ISBN-13: 978-2847243970

 

 

http://images-booknode.com/author_picture/1263/charles-diaz-1263092-250-350.jpgCharles Diaz

Né en 1957.
Etudes supérieures de droit à Panthéon-Sorbonne Paris I.
Elève de l'école nationale supérieure de police (1984-1986).
Inspecteur, puis commissaire de police en Police Judiciaire
Adjoint au chef de la division nationale anti-terroriste (1994-1995)
Contrôleur général de la police nationale (depuis 2001).

Charles Diaz est aussi auteur d'ouvrages et d'articles sur la police et sur son histoire. Il est le président du jury du prix du polar européen du "Point" depuis 2003.

 

Publications 


Le livre du crime, Calmann-Lévy, 1993
L'épopée des brigades du Tigre, Calmann-Lévy, 1995
La police judiciaire, Découverte Gallimard Histoire, 2001 
Histoire et dictionnaire de la police, Robert Laffont, 2005, Paris, Robert Laffont, 2005
Les super-flics de Clémenceau, revue Historia, n° 712, 2006
Dans les secrets de la police : quatre siècles d'histoire, de crimes et de faits divers dans les archives de la Préfecture de police de Paris, éd Iconoclaste, 2008
La fabuleuse épopée des grands flics de légende, éd Jacob Duvernet, 2010

Commenter cet article