Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Inédit en France à ce jour, ce roman a connu une carrière mouvementée : Meyer Levin, que Tereska Torrès vient d’épouser après la guerre, la pousse à jeter sur le papier tout ce qu’elle lui raconte de son séjour dans le corps féminin des Forces Françaises libres à Londres. A l’été 1948, déjà auteur d’un roman paru chez Gallimard, elle écrit ce texte que son mari traduit et vend directement aux Etats-Unis à Fawcett, un éditeur de paperbacks. Mais cette description franche des relations sentimentales, sexuelles et plus largement culturelles au sein d’un groupe de femmes pendant la guerre, ne peut que faire scandale : l’éditeur lui demande d’ajouter un personnage de narratrice chargée d’apporter une caution « morale »… Le roman connaît divers procès pour « pornographie » au Canada et aux Etats-Unis, probablement parce qu’il met en scène avec autant de liberté homosexualité et hétérosexualité, et se vend à quatre millions d’exemplaires…


Un « document » inédit en France, inestimable de par sa franchise et son absence de pathos, version définitive réécrite aujourd’hui.


Une vision résolument moderne de ses personnages, de ces jeunes femmes jetées dans l’histoire, engagées pour leur pays, tout en se débattant dans les affres de l’amour et du sexe, les contingences matérielles, et pour certaines, la découverte de la vie, tout simplement…

Jeunes femmes en uniforme

Auteur

Tereska Torrès

Editeur

Phebus

Date de parution

février 2008



Pour en savoir plus :

Les femmes engagées dans les Forces Françaises Libres

Les volontaires féminins 1939-1945

Les femmes dans l'armée de 1909 à nos jours ...

Les femmes au combat. L’arme féminine de la France ...



Une Française libre (libretto). Journal 1939-1945, par Tereska TORRES

Une jeune fille passe son bac à la veille du 18 juin 1940 et décide d’aller rejoindre de Gaulle à Londres. La voici engagée à dix-neuf ans dans le Corps féminin des Forces françaises libres. Cinq années de guerre, dont quatre sous le Blitz, années pendant lesquelles elle tient scrupuleusement son journal intime – ici publié tel qu’il a été écrit, sous la seule dictée de l’instant. Autour d’elle, des hommes et des femmes s’aperçoivent que «résister» ne va jamais de soi. Elle-même observe, découvre le monde des adultes. Elle fait face avec les moyens de son âge, mais surtout avec la force de son caractère –et celle de son regard. Car d’emblée, elle a pris le parti le plus exigeant: celui de la lucidité. Naïve parfois, impudique par souci de ne pas tricher, clairvoyante surtout, Tereska Torrès livre la chronique d’un moment-clé de l’aventure de ce siècle. Un classique parmi les témoignages sur la dernière guerre. Fille d’artistes juifs polonais convertis au catholicisme, la résistante Tereska Torrès publiera quatorze livres, au gré d’une vie passablement mouvementée. Elle épousera en secondes noces Meyer Levin, le futur auteur de Crime (Phébus «libretto», 1999) auquel elle consacrera un essai, Les Maisons hantées de Meyer Levin (Phébus, 2005).


http://www.libella.fr/phebus/index.php?post/2008/03/06/Une-Francaise-libre-libretto-Journal-1939-1945-par-Tereska-TORRES


  Femmes dans les guerres (33)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article