Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.decitre.fr/gi/91/9782213629391FS.gifDocument 23/12/2009 - Benjamin schatzman est arrêté le 12 décembre 1941, au cours de la rafle dite des « notables » juifs. alors âgé de près de soixante cinq ans, il est interné successivement dans les camps de compiègne, drancy et pithiviers, avant d'être déporté à l'est via drancy.

« Benjamin Chatzman est un des rares internés à tenter de surmonter cette tragédie par une stratégie double : pour conserver un état de santé acceptable et pour ne pas se laisser aller, il se fixe une hygiène personnelle de vie. pour transcender la situation et en quelque sorte la maîtriser, il décide, après quelques semaines d'apathie où il n'a pas encore accepté la permanence de la condition dans laquelle il est impliqué, de tenir un journal scrupuleux sur son état physique et moral et sur les événements de ce camp où, jour après jour, les gens s'affaiblissent, s'amaigrissent et souffrent sous la torture de la faim, du froid et du manque de médicaments que nécessitent l'âge et la santé de la plupart des notables arrêtés.

Il s'agit d'un texte tout à fait extraordinaire. le seul de son espèce à rassembler des spécificités à nulles autres comparables : un homme d'une haute élévation intellectuelle et morale, un scientifique éclectique, doté d'une grande culture générale qui se voit supplicié et qui décrit minutieusement les étapes de son supplice, ballotté entre le désespoir et l'espoir, tout en contraignant son esprit à réfléchir intensément, à analyser avec lucidité les raisons des persécutions que subissent les internés de compiègne : l'antisémitisme, la désorganisation de l'europe.

cet immense texte impose le respect pour cet homme, dont nous savons que quelques mois plus tard il trouvera la mort soit dans le convoi à destination d'auschwitz soit dans une chambre à gaz. »


  • La revue de presse L. Do. - Le Monde du 2 juin 2006

 

Né en Roumanie en 1877, Benjamin Schatzman bourlingua beaucoup, de la Palestine à la Nouvelle-Zélande, avant de s'établir en France en 1905. Naturalisé deux ans plus tard, il devint chirurgien-dentiste et fit la Grande Guerre.

Le 12 décembre 1941, le destin de cet homme de 64 ans bascula quand il fut arrêté à Paris lors de la rafle dite "des notables" juifs. Le lendemain, il était interné au camp juif de Royallieu. Après de multiples transferts au camp de Drancy, à Pithiviers et Beaune-la-Rolande, il fut déporté vers Auschwitz, où il mourut.

Placé dans une situation à laquelle rien ne l'avait préparé, cet homme cultivé dont la vie était régie par des principes forts tint jusqu'au 30 août 1942 un journal que son épouse put sauvegarder, tout comme les lettres qu'il rédigea pendant son internement. Le tableau que dressent ces écrits fait froid dans le dos... en livrant son expérience inouïe, Benjamin Schatzman visait un autre but : "Toutes les impressions que je fixe sur le papier seraient oubliées si j'avais attendu à plus tard pour les communiquer. Elles n'ont d'autre intérêt que la cristallisation d'un événement important de ma vie, et tout ce qui se passe avec moi, en moi, pendant que je suis loin et qu'on se demande ce que je fais, comment je vis et dans quel état je suis." Il a réussi au-delà de ses espérances. En décrivant le calvaire qu'il endura, Benjamin Schatzman fait pénétrer le lecteur dans un univers qui se dérobe d'ordinaire au regard. Un témoignage d'une inestimable valeur.


Journal d'un interné

Auteur : Benjamin Schatzman

Date de saisie : 03/03/2010

Genre : Histoire

Editeur : Fayard, Paris, France

 

 

Commenter cet article