Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://a34.idata.over-blog.com/374x500/2/45/42/71/philippe-11/viot.jpg

Bonsoir,

Julien Brillant fusillé en 1916 sera inscrit sur le monument de sa commune pour le 11 novembre prochain.


Après Maurice Joubert et Emile Lhermenier c'est le troisième sarthois inscrit sur le monument aux morts de sa commune. Aujourd'hui sur 6 fusillés 5 figurent sur les monuments aux morts de leur commune.

 

 Affaire Julien Brillant

 

15 juillet 1916 :


Abandon de poste en présence de l’ennemi. Vers 18 ou 19 heures alors que la section se trouvait à découvert Brillant a disparu.

 

Lieu : au bois Désiré entre Flaucourt et Biaches (Oise)

 

Circonstances : La compagnie à laquelle Brillant appartenait fut prévenue d’avoir à prendre des dispositions en vue d’une marche à l’ennemie (contre-attaque).


Le Caporal Perseigne a donné plusieurs fois l’ordre  de se préparer à Brillant, celui-ci reçut une observation de Perseigne pour son peu d’empressement à prendre la tenue d’attaque.


Peu avant la nuit à une heure que le caporal Perseigne ne peut préciser, la compagnie reçut l’ordre de se porter en avant et la section à laquelle appartenait le caporal fut désignée comme soutien de mitrailleuses à gauche. C’est au moment où ce bond fut exécuté que le caporal Perseigne s’aperçut de la disparition de Brillant.

 

26 août 1916 :


A sept heures Brillant est fusillé à Conchy-Les-Pots dans l’Oise.

 

Bien cordialement


Eric Viot

 

 

Le blog d' ERIC VIOT

les-blessures-de-l-ame.over-blog.com/

Ce blog a pour but de présenter mes recherches sur la première guerre mondiale (guerre 14 18), mon roman ainsi que ma position concernant la réhabiliation ...


Viot Eric  (1964)

Nationalité: Française

http://a34.idata.over-blog.com/0/46/71/66/PICT1700.jpgBiographie : Eric Viot est né Saint Hilaire du Harcouët dans la Manche.


Il a suivi une formation technique et il travaille aujourd'hui dans un service de documentation technique.

Passionné d'histoire et en particulier par la grande guerre depuis plus de quinze ans, il est membre d'une association de recherches sur le sujet (Bretagne 14-18.

Eric Viot a récupéré et étudié un nombre important de documents (livres, journaux, photos, carnets de soldats .) qui lui ont permis de mieux connaître cette période, s'attardant plus particulièrement sur le quotidien du "Poilu".*
Il a écrit son roman "Les blessures de l'âme" en s'inspirant d'épisodes importants de cette guerre, de situations auxquelles ces hommes ont été réellement confrontés et en y ajoutant, au travers des évènements vécus par le personnage principal, sa vision personnelle.

Il milite pour la réhabilitation ou réintégration des fusillés pour l'exemple, de la première guerre, dans la mémoire collective.

Eric Viot, est membre d'une association de recherches et études historiques sur la vie des Bretons pendant la grande guerre, passionné par cette période et en particulier par le quotidien des Poilus pendant ce conflit.

En 2004, sortie d'un premier ouvrage "Soldats Manceaux pendant la grande guerre" qui est un monument de papier à la mémoire des centaines de Manceaux morts pendant la grande guerre. Cet ouvrage est le fruit de nombreuses années de recherche.

Biographie communiquée par l'auteur que nous remercions

Commenter cet article