Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


http://blog.rc.free.fr/blog_invites/fabienne%20boulin%20burgeat.jpghttp://tempsreel.nouvelobs.com/file/238706.jpgPour la justice, l'ancien ministre du Travail s'est suicidé en 1979. Pour sa fille, il s'agit d'un assassinat politique. Suite à de récents témoignges, son avocat a déposé mardi une requête pour demander la réouverture du dossier.

Alors qu'il était ministre sous Valéry Giscard d'Estaing, Robert Boulin avait été retrouvé mort dans l'étang du Rompu à Saint-Léger-en-Yvelines, dans 50 cm d'eau, le 30 octobre 1979. Officiellement, il s'est suicidé en absorbant des barbituriques après avoir été mis en cause dans une affaire immobilière à Ramatuelle (Var). Mais sa fille, Fabienne Boulin-Burgeat n'y croit pas. Son avocat, Me Olivier Morice, a déposé ce mardi auprès de François Falletti, installé le jour même comme procureur général de Paris, une requête afin que l'enquête soit rouverte pour "charges nouvelles", a-t-on appris de source judiciaire. Fabienne Boulin-Burgeat veut "faire reconnaître que son père ne s'est pas donné la mort mais qu'il a été assassiné", selon son avocat.

Nouveaux témoignages

Un première demande de réouverture de l'enquête avait échoué en 1997. Celle-ci fait suite à la révélation par France Inter en octobre de nouveaux témoignages tendant à accréditer la thèse d'un assassinat. L'ancien ministre gaulliste Jean Charbonnel affirme ainsi que Robert Boulin aurait été victime d'un "règlement de compte politique". Alexandre Sanguinetti, figure du parti gaulliste mort en 1980 et membre influent du Service d'action civique (SAC), avec qui il en avait discuté, était du même avis selon lui. "M. Sanguinetti m'avait dit : 'je crois que c'est un assassinat'. Il m'avait cité deux noms de personnalités politiques et une organisation qui pouvaient être impliquées dans cette affaire parce que Robert Boulin était une gêne pour eux, une menace pour eux", rapporte M. Charbonnel. Ces propos sont corroborés par la fille d'Alexandre Sanguinetti, Laetitia.

De nouveaux témoignages d'un policier ou encore d'un pompier mettent également en doute la thèse du suicide. Un médecin légiste ayant participé à la seconde autopsie en 1983 évoque pour sa part un "hématome derrière le crâne" et des marques de liens sur les poignets, selon Me Morice. L'enquête judiciaire, ouverte à la suite d'une plainte de la famille pour homicide volontaire en 1983, s'était achevée sur un non-lieu en 1991.

Dossier toujours "classifié défense" par la CIA

Pour conclure au suicide, les juges avaient notamment retenu les huit lettres envoyées la veille de sa mort par le ministre à des médias et différentes personnalités, dont Jacques Chaban-Delmas. L'avocat veut s'appuyer sur le précédent de l'affaire du "petit Grégory", dans laquelle des analyses ADN ont été ordonnées 25 ans après les faits, pour justifier la réouverture du dossier : il souhaite ainsi que des analyses ADN soient effectuées sur les timbres de ces lettres pour savoir si c'est le ministre qui est bien à l'origine des envois. Aux États-Unis, la CIA a refusé la déclassification de documents sur la mort de Robert Boulin, a rappelé Olivier Morice. "S'il existe un dossier classifié aux États-Unis, a fortiori l'existence de notes classifiées en France est évidente". L'avocat souhaite donc que la Commission consultative du secret de la défense nationale (CCSDN) soit saisie en vue de la déclassification de tout document relatif à la mort de l'ancien ministre.

L'affaire Robert Boulin sera-t-elle rouverte ?

http://lci.tf1.fr/france/justice/2010-03/l-affaire-robert-boulin-sera-t-elle-rouverte-5782719.html

le 23 mars 2010 à 16h37, mis à jour le 23 mars 2010 à 16:54


Liens utiles sur le blog :


La thèse criminelle relancée dans l'affaire boulin...

L'affaire de la mort du ministre robert boulin relancée ...

Morts suspectes sous la ve république

La mort de robert boulin

La piste de l’assassinat du ministre boulin relancée par sa

La mort du ministre Robert Boulin : "on en reparle sur Antenne 2"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article