Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41vay7Q%2BHvL._SL500_AA300_.jpgDocument novmbre 2007 - Dans la nuit du 4 au 5 août 1952, dans les environs de la commune de Lurs, en Haute-Provence, un couple de touristes anglais, Sir Jack et Lady Ann Drummond, et leur petite fille Elizabeth étaient assassinés à proximité de la ferme d’une autre famille, paysanne celle-là, celle des Dominici. L’enquête, menée par le commissaire Sébeille, se heurta aux réticences locales et familiales, mais finit par expédier le patriarche des Dominici, Gaston, aux Assises. La Cour le reconnut coupable et le condamna à mort. Il fut néanmoins gracié par le Président de la République René Coty, avant de bénéficier d’une libération anticipée en 1960.

Un coupable idéal, a-t-on pu dire. L’enquête, l’instruction comportaient des failles béantes, d’évidentes faiblesses, et avaient semble-t-il été conduites à charge. Alors que des aveux avaient été particulièrement sollicités, toutes les questions n’avaient pas été posées, toutes les pistes n’avaient pas été explorées. La sur-médiatisation de l’événement n’a pas facilité la tache des enquêteurs, qui en ont pourtant bien profité. D’où une polémique qui n’en finit pas de se déchaîner depuis les premiers jours de l’affaire.

Eric Guerrier a entrepris de revenir aux sources de ce drame, lisant tous les livres et articles qui y avaient été consacrés, épluchant toutes les pièces du dossier, s’efforçant de prendre du recul sur une énigme maintes fois balisée par ses prédécesseurs - pas toujours des plus rigoureux. Sa méthode de travail relève de l’expertise, qui consiste à établir les faits avant d’en déduire des hypothèses. D’où - et la chose constitue une incontestable première dans le traitement d’un tel mystère - une rigueur académique absolument époustouflante, une érudition réelle, portée par un très agréable style littéraire (quoique de 730 pages, l’ouvrage n’est pas de lecture difficile, bien au contraire). Présentant les apports et les lacunes des travaux qui l’ont précédé, Eric Guerrier se livre au demeurant à un jeu de massacre pour le moins réjouissant, en tous les cas salutaire. Peut-être se montre-t-il trop sévère à l’égard d’un journaliste qui avait pourtant posé les bonnes questions sur l’affaire à défaut d’en tirer des conclusions nécessairement adéquates, à savoir William Reymond (Dominici non coupable. Les assassins retrouvés, Flammarion, 1996), auteur d’une théorie impliquant un complot du K.G.B., lequel aurait envoyé un commando pour liquider Jack Drummond, qui aurait trempé dans plusieurs affaires d’espionnage et la récupération de savants nazis, ce qui aurait suscité l’ire des Soviétiques.

Confrontant aveux, témoignages, autopsies, preuves balistiques, contexte local, Eric Guerrier parvient à remettre de nombreuses pendules à l’heure, sans pour autant classer l’affaire. N’excluant pas l’hypothèse d’un commando qui aurait assassiné Jack Drummond - et, partant, toute sa famille - pour un motif crapuleux lié aux activités passées de ce dernier (lesquelles restent en définitive méconnues), il livre aux futurs enquêteurs et passionnés une véritable « bible », au sens de base de travail conséquente et cohérente, et c’est là qu’il faut le remercier. Cette vaste étude du triple crime de Lurs fera assurément date dans l’histoire des faits-divers. Bref, ce professionnalisme était bienvenu.

Nicolas Bernard

http://www.histobiblio.com/L-affaire-Dominici.html

Pas de vente par correspondance, commander cet ouvrage sur Amazon.fr

 

L’affaire Dominici. Expertise du triple crime de Lurs
Auteur : Eric Guerrier
Éditeur : Editions Cheminements
Nombre de pages : 735
Publication : novembre 2007


http://gens.dici.free.fr/images-GdIci/logochem.gifCheminements est depuis 17 ans un éditeur résolument attaché à vivre une relation avec les régions de France grâce à une production enracinée et un réseau de diffuseurs-distributeurs finement maillé sur tout le territoire.

À la collection Les Gens d'Ici où s’inscrivent récits et romans de terroir, vient s'ajouter une vingtaine de collection dont les 600 titres sont regroupés sous 7 marques et 24 collections (voir lien avec lettre à part) dans des domaines aussi variés que les beaux livres, l'Histoire, romancée ou non, les monographies, l'héraldique, le roman noir inscrit en région, les sujets touchant au pays du bassin méditerranéen.

Et pour manifester toujours mieux la volonté de la maison de s'imposer au plan national et dans les pays francophones la collection Ma part de vérité propose, entre autres sujets crédibilisés et légitimés par le recul de l’analyse, des documents d'actualité et de dialogue judéo-chrétiens vus par les catholiques et les juifs éclairés.

http://www.cheminements.fr/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article