Photo_Gilderic_Photography_flickr.jpgC’est un pur hasard bien sûr ! Quelques jours après l’entrée en campagne de Nicolas Sarkozy, le ministère de l’Intérieur publie un rapport diffusé (comme d’habitude) par Le Figaro qui, sur ce sujet, a pris la place du service de communication du ministère (en effet, la poignée de journalistes qui écrit ces articles se borne à rendre compte, sans poser de questions ou émettre de critiques, du contenu de rapports toujours très politiques).


Qu’apprend-on ? Que « 313 bandes écument le pays », (…) que leur activisme croissant s'est soldé en 2011 par un bilan de six morts et 252 blessés ». 6 morts, c’est évidemment 6 morts de trop, c’est aussi l’un des chiffres les plus bas depuis 20 ans. D’autre part, sans savoir s’il s’agit du cœur du rapport ou du cœur de l’article du Figaro, le lien entre bande et immigration est immédiatement posé en pointant le fait que l’analyse des « fluctuations saisonnières » montre un reflux en juillet et août, ce qui s’explique par « les départs estivaux hors du territoire national de certains jeunes ». Il faut saluer le travail des services de renseignement qui vont jusqu’à collecter les destinations estivales des jeunes en question… On peut aussi lire cette remarque comme une suggestion politique… Mais n’extrapolons pas.

 

 

Illustration : Gilderic Photography - flickr - licence cc