Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


http://ecx.images-amazon.com/images/I/5125JQNG1VL._SL500_AA240_.jpgL'histoire des hôpitaux militaires est étroitement liée à celle de la nation et de ses armées. Elle reflète aussi fidèlement l'évolution, accélérée au cours du XXe siècle, de la médecine et de ses techniques. En janvier 1900, l'armée de terre, les troupes coloniales et la marine nationale bénéficient en métropole d'un maillage hospitalier de plus de soixante formations dont certaines, essentiellement réparties sur nos frontières du nord et de l'est, sont très anciennes. Un siècle plus tard, le service de santé des armées s'appuie, pour soutenir nos forces, sur une capacité hospitalière concentrée dans seulement neuf hôpitaux d'instruction des armées. On mesure l'ampleur de cette restructuration, justifiée par la fin de la guerre froide, la réduction des effectifs militaires et la suspension du service national, événements qui ont marqué la fin du XXe siècle. Pour la première fois ici, chaque hôpital militaire en France nous est raconté avec nombre d'anecdotes et plus de trois cents documents iconographiques.


L'histoire des hôpitaux militaires au XXe siècle

de Pierre Cristau (Auteur), Raymond Wey (Auteur)

  • Broché: 325 pages

  • Editeur : Le Cherche Midi (18 mai 2006)

Sur le même thème :


Fin du XVIIe siècle, les "filles publiques" subissent la répression...

De l'Hôpital des Fous au Cimetière des Oubliés...

Les hôpitaux en Aunis et Saintonge sous l'Ancien Régime

L'Hôpital des Gardiens de la Paix

Les « aliénés » morts de faim dans les hopitaux psychiatriques

Paul Brousse : médecin, anarchiste, socialiste ... un nom d'hôpital

L’hôpital dans la France du XXe siècle

Histoire des hôpitaux de Paris sous l'Occupation ...

Profession infirmière : une histoire des soins au Québec

Accueillir ou soigner ? l'hôpital et ses alternatives du Moyen Age ...

Histoire des hôpitaux Saint-Eloi et Gui de Chauliac à Montpellier

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article