Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

C'est la première fois que le grand-père d'Alexandra parle des douleurs de sa propre enfance : les Nazis, l'étoile jaune, les rafles... et ce policier de Nancy qui a osé désobéir aux autorités de Vichy. Pour lui sauver la vie.

Il faut désobéir - La France sous Vichy

Pef , Didier Daeninckx

Album - Broché

Paru le : 26/09/2002

Editeur : Rue du Monde

Collection : histoire d'histoire

 

Daeninckx - Pef : Il faut désobéir !

par Bernard Epin, L’Humanité du 3 oct. 2002 [extraits]

L’histoire des sept policiers nancéiens qui ont désobéi au régime de Vichy.  [2]

La belle histoire ici contée dans sa touchante humanité s’inspire d’un fait réel qui vit sept policiers nancéiens décider de désobéir aux ordres du gouvernement de Vichy, un jour de 1942, en prévenant des dizaines de familles juives à la veille d’une rafle, les sauvant ainsi de la mort.

Noblesse du hasard : une semaine avant la sortie du livre, une place des Justes était inaugurée à Nancy par Simone Veil, en hommage aux sept policiers. A cette occasion, dans le cadre du salon Le livre sur la place, les auteurs ont pu rencontrer leurs premiers enfants lecteurs. Didier Daeninckx témoigne : «  Ils se sont montrés particulièrement frappés par les perquisitions à domicile, la saisie des objets courants comme le poste de TSF. Les enfants ont besoin de cette irruption du concret, de ce qui matérialise violence et exclusion. Il fallait voir leur stupeur devant l’image du parc à jeux “réservé aux enfants, interdit aux juifs” ». [...]

Au final, une image textuelle née de la plume de Daeninckx qui renvoie à la belle impertinence de l’album : pour justifier sa désobéissance d’alors, le policier glisse à l’enfant : « Mon métier, c’était d’arrêter les voleurs de pommes, pas d’éteindre les étoiles. »

Bernard Epin

Commenter cet article