Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


http://www.forcepublique.org/10divers/petitjournaux/images/tambourgarde_1896.jpgNé le 1er février 1863, " le Petit Journal " est l'un des plus anciens journaux populaires de France. Son prix : de 1 à 5 centimes le mettait à la portée de toutes les bourses. Il devint rapidement l'un des produits qui marquèrent profondément la vie du tout Paris de l'époque.


L'arrivée d'un tel média fut considérée comme une véritable révolution journalistique et idéologique de l'histoire de la presse qui ne jouissait d'aucune liberté.


A l'époque, il n'existait qu'un seul procédé d'impression : le tirage à plat qui n'imprimait qu'un exemplaire de quatre pages à la fois ; c'est dire que la lenteur avec laquelle s'effectuait le travail diminuait fortement la diffusion du Petit journal qui n'avait pas son imprimerie attitrée. Le nombre toujours plus important de lecteurs obligea à recourir à plusieurs imprimeries dont la plus utilisée fut celle du 10 et 11, faubourg Montmartre nommée : imprimerie Schiller.


Le petit journal bénéficia du savoir-faire d'Hippolyte Marinoni (fils d'un gendarme d'origine corse), qui inventa une presse rotative à impression polychrome (6 couleurs), débitant 20.000 exemplaires à l'heure, et sur laquelle étaient imprimés les suppléments illustrés du Petit Journal, dont on tirait, jusqu'à 120 000 exemplaires par semaine !


Voici une sélection non exhaustive de suppléments illustrés du Petit journal laissant apparaître des gendarmes ou gardes en tenues d'époque (entre 1890 et 1910).


L'intégralité des documents mis en ligne est disponible en cliquant sur le lien ci-dessous :

L'image du gendarme au travers des vieux médias

http://politeia.over-blog.fr/ext/http://www.forcepublique.org/

Commenter cet article