Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Date janvier 20, 2010

impossible-photographieCommuniqué de presse

Que sait-on de l’univers carcéral ? La photographie peut-elle rendre compte des réalités pénitentiaires ?

Le musée Carnavalet présente une exposition de 340 photographies réalisées dans les prisons de la capitale, de 1851 à nos jours. Cette sélection est l’aboutissement d’un inventaire général de 3800 images, effectué par les commissaires de l’exposition auprès d’institutions (musées, bibliothèques, archives, agences de presse…) et de collectionneurs privés.

L’exposition dévoile au public la multiplicité et la diversité des images réalisées dans l’univers carcéral de la capitale, corpus à ce jour inédit, éclairé par des textes littéraires ainsi que par des films d’archives. Il est complété par des créations contemporaines réalisées à l’initiative du musée.


Effectués entre 2008 et 2009 à la prison de Paris – La Santé, avec l’accord et le concours de l’Administration pénitentiaire, trois reportages photographiques signés Jacqueline Salmon, Michel Séméniako et Mathieu Pernot, sont présentés en exclusivité dans l’exposition. Ces témoignages exceptionnels et récents sur la dernière prison parisienne encore en activité sont complétés par deux commandes littéraires : une pièce sonore d’Olivia Rosenthal et un texte de Jane Sautière ainsi qu’une installation audiovisuelle réalisée par Anne Toussaint et Kamel Regaya (atelier audiovisuel de la prison de la Santé).

Offrant un regard unique sur le passé et le présent de ces lieux de détention, l’exposition est accompagnée d’un catalogue de référence. À travers l’inventaire de ce qui a été retrouvé, diverses personnalités (universitaires, historiens de la photographie, philosophes, écrivains, artistes…) analysent et décryptent ces images. En parallèle, un programme de Rendez-vous gratuits (conférences, projections et tables rondes) sera organisé pendant les cinq mois de l’exposition.

Le visiteur est ainsi amené à s’interroger sur le regard que portent la société et les photographes sur les lieux de rétention et prisons de la capitale, aux noms parfois oubliés ou méconnus : La Force, la Grande et Petite Roquette, Saint-Lazare, Sainte-Pélagie, Mazas, L’Abbaye, le Cherche-Midi, l’Hôtel des Haricots, etc. Il pourra mesurer l’écart entre ce que l’on sait ou ce que l’on imagine et ce que la photographie restitue de l’univers carcéral.

L’impossible photographie. Prisons parisiennes (1851-2010)

janvier 20, 2010

http://criminocorpus.hypotheses.org/?p=1317



9 Févr. 2010
Olivia Rosenthal
Jane Sautière
Nicole Caligaris
9 février et 6 mars


Exposition 
Expo et rencontres au musée Carnavalet


Le 9 février, inauguration de l'exposition sur
"L'impossible photographie: les prisons parisiennes, 1850-2010" au musée Carnavalet. Pour cette exposition, Olivia Rosenthal a réalisé une pièce sonore intitulée "Maison d'arrêt Paris-La Santé, 42, rue de la Santé 75014 Paris" qu'on pourra entendre dans une des salles et dont le texte sera publié dans le catalogue.


Le 6 mars,
« Écrire sur et/ou dans la prison »


13h30 : Ouverture des salles


14h00 – 14h15 : Projection du film : Duras à la petite Roquette, réalisation Jean-Noël Roy, créé en 1965 par Daisy de Galard (1967, 12min, couleur)


14h15 – 14h35 : Lecture du texte de Jane Sautière écrit pour l’exposition et d’extraits de Fragmentations d’un lieu commun.


15h – 16h00 : Lecture en direct d’Olivia Rosenthal du texte sur la prison de la Santé écrit pour l’exposition.


16h20 – 17h00
: Débat sur l’écriture en prison avec Frank Balandier (le cas Apollinaire) et Nicole Caligaris, Cathy Lamy et Jean-Michel Armand autour des ateliers d’écriture animés avec les personnels de l’administration pénitentiaire et les détenus. (extraits de l’entretien de Cathy Lamy avec un ancien détenu à la Santé)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article