Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.decitre.fr/gi/75/9782849412275FS.gifGyaltsen Drölkar est une moniale tibétaine qui a passé douze ans dans les geôles chinoises sans avoir commis d'autres crimes que de revendiquer sa liberté religieuse. Cet ouvrage est le récit de sa vie, depuis son enfance de paysanne jusqu'à son exil après sa sortie de prison. Un récit d'une grande sobriété, qui est également un terrible réquisitoire contre le régime de Pékin. Gyaltsen prend pourtant très peu position dans son texte, où elle se contente le plus souvent de relater les faits.

 

" C'est en 1978, à l'âge de 7 ans, que j'ai commencé à garder le bétail ", écrit-elle en ouverture. On découvre ainsi le grand dénuement dans lequel vit la population tibétaine, sous le contrôle permanent de l'armée chinoise arrivée dès 1950, avant l'annexion du pays en 1957. Son enfance est marquée par le souvenir des années les plus brutales de la collectivisation et de la révolution culturelle, et son quotidien par la confiscation des récoltes, la persécution de milliers de religieux, le pillage et la destruction de la quasi-totalité des 6 000 monastères tibétains.

 

Gyaltsen se souvient d'une période de relative ouverture à partir de 1978, lorsque Deng Xiaoping arrive au pouvoir. Les Tibétains obtiennent alors l'autorisation de rebâtir les monastères détruits. Une ouverture qui s'arrête cependant dix ans plus tard, en 1989, avec la répression de la place Tiananmen. Peu après cette tragédie, Gyaltsen décide de devenir moniale et rejoint un couvent où elle apprend à lire et écrire. L'année suivante, elle est prise dans une rafle lors d'une manifestation de soutien au dalaï-lama et se retrouve en prison avec treize autres moniales. Elle n'a que 19 ans. Soumises à des tortures et à des humiliations incessantes, ces femmes restent solidaires et inflexibles dans leur attachement à la cause tibétaine. Ainsi, elles parviennent en 1993 à faire sortir des cassettes où elles chantent leur amour de la liberté, cassettes largement diffusées par les associations de défense des droits de l'homme et qui leur valent le titre de " nonnes chantantes ". Mais aussi une condamnation à huit années de prison supplémentaires, dans des conditions encore plus inhumaines - entassées dans leurs cellules, elles n'ont plus le droit de sortir que cinq minutes par semaine.

 

Au fur et à mesure que le temps passe, ces conditions sont toujours plus dures, face à une résistance toujours plus affermie. Gyaltsen la paysanne est en effet devenue une militante. Et quand les moniales entament une grève de la faim, elles réalisent que leurs geôliers tiennent à les maintenir en vie afin d'éviter un scandale international. De même, des organisations étrangères de défense des droits de l'homme visitent parfois leur prison. Les nonnes le savent, car elles sont aussitôt cachées par leurs gardiens et remplacées par des prisonnières de droit commun qui se font passer pour elles. Après sa libération, Gylatsen a subi d'autres persécutions, aussi a-t-elle décidé de fuir, d'abord au Népal et en Inde. Souffrant des séquelles physiques liées aux mauvais traitements qu'elle a subis durant ces années, elle vit désormais en Belgique. Ce livre rappelle le constat d'Amnesty international qui relaie chaque année des cas de tortures parmi les religieux tibétains. En avril 2011, des centaines d'entre eux ont été arrêtés par les autorités chinoises dans le Sichuan.

 

L'insoumise de Lhassa. Douze ans dans les prisons chinoises au Tibet,, par Gyaltsen Drölkar

Ed. Francois Bourin (168 p., 19 euros).
Mise en ligne sur www.youtube.com
"Il était clair dans mon esprit que j'allais mourir ou, au mieux, rester de longues années en prison... J'avais choisi en parfaite connaissance de cause". C'est avec cette détermination que Gyaltsen Drölkar, jeune moniale tibétaine âgée de 19 ans...

 

 

Pour faciliter la recherche d'articles sur le blog de Philippe Poisson


s1032446.jpgpoisson's timeline featuring updates and tweets. (timekiwi) 

timekiwi.com/philippepoisso

il y a 5 jours – I'm squeezing kiwis on @timekiwi. Here's my new timeline ... Le blog de Philippe Poisson ( 11 février 2012 ). 1521849 pages vues à la date du ..

Commenter cet article