Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/8/1/8/9782262034818.jpgLa délation dans la France de la Seconde Guerre mondiale est un sujet fascinant et douloureux. À peine l'historien l'évoque-t-il que les commentaires fleurissent sur le rôle néfaste des concierges, la noirceur de l'âme humaine, la félonie du deuxième sexe ou le tropisme des Français, qui seraient des champions en la matière.


Il est vrai que les Français n'ont jamais autant dénoncé que durant les années noires. Mais plus que le caractère massif du phénomène, ce sont ses conséquences qui ont profondément marqué les esprits : entre 1940 et 1944, des milliers d'individus ont payé de leur vie les dénonciations portées à la connaissance des autorités vichystes ou nazies. Indéniablement, le choc de la défaite et les traumatismes de la guerre, l'occupation allemande et le régime de Vichy ont bouleversé et perverti les relations entre la société et le pouvoir.


Cet ouvrage original et inédit explore les deux faces, politique et sociale, de la dénonciation sous l'Occupation, qu'elle ait visé les insultes au maréchal Pétain, l'activisme communiste, les juifs, les trafiquants du marché noir, les avorteurs ou les réfractaires au STO. Un pan capital et pourtant méconnu de l'histoire de France.

Chargé de recherche au CNRS (CRHQ-Caen), Laurent Joly est notamment l'auteur de L'Antisémitisme de bureau et de Les Collabos.

Ont contribué à cet ouvrage : François-Xavier Nérard, Virginie Sansico, Fabrice Grenard, Raphaël Spina, Marc Bergère, Fabrice Cahen, Christophe Capuano, François Rouquet, Cédric Neveu, Christiane Kohser-Spohn et Benn E. Williams.


  • La revue de presse Grégoire Kauffmann - L'Express, mai 2012

 

Pourquoi une fièvre de haine, de vengeance et de délation a-t-elle saisi la France de l'Occupation ? L'étude pionnière d'un groupe d'historiens scrute ce phénomène qui a gangrené un pays brisé...


Laurent Joly esquisse une sociologie de la France délatrice, une France de pères de famille, de repris de justice, de concierges, de veuves, de femmes de prisonniers envoyés en Allemagne... Tous se disent animés des meilleures intentions et se posent en victimes, habillent d'arguments politiques leurs vengeances de voisinage, leurs jalousies amoureuses ou leurs frustrations financières...


Autre découverte : les lettres anonymes ne visent pas en priorité les juifs, comme le voudrait un cliché, mais les "profiteurs" du marché noir. La propagande de Vichy cible d'ailleurs les "affameurs du peuple" et incite fermement la population à moucharder. Double jeu de la part d'un régime qui promeut la délation au nom de la morale, du civisme, du respect de la loi, tout en déplorant publiquement le flot de missives non signées reçues par les services de l'Etat...


  • La revue de presse André Loez - Le Monde du 21 juin 2012

 

Le livre collectif dirigé par Laurent Joly éclaire avec finesse le phénomène de la délation sous l'Occupation, trop souvent abandonné aux clichés. Il en aborde toutes les formes, de la traque des résistants et des juifs aux affaires de marché noir, d'avortements clandestins ou de refus du STO, et jusqu'au film d'Henri-Georges Clouzot de 1943 qui en reste le symbole ambigu, Le Corbeau, auquel un chapitre est consacré. Le travail des auteurs dissipe bien des idées reçues...


  • Les courts extraits de livres : 21/08/2012

 

Extrait de l'introduction - Depuis l'Antiquité, la notion de dénonciation implique une dimension péjorative, et les langues occidentales marquent presque toutes la différence entre «dénonciation» (fait de signaler un crime aux autorités à des fins judiciaires) et «délation» (dénonciation intéressée et méprisable). Mais, pour l'historien, cette distinction, éminemment subjective dans les faits, est peu pertinente. Tout pouvoir déclare rejeter avec horreur la délation, anonyme et abjecte, et ne retenir que la «bonne dénonciation», civique et franche. Et tout dénonciateur, lorsqu'il s'adresse à une autorité, prétend être animé des meilleures intentions. Sous l'Occupation, même l'hebdomadaire Au Pilori affirme inlassablement s'en tenir à une position vertueuse :

Une lettre anonyme ne peut pas émaner d'un de nos lecteurs. Car un «Piloriste» signe sa lettre.


Chez nous, une lettre anonyme va directement au panier.

En pratique, dénoncer consiste pour un citoyen ordinaire à en signaler un autre à l'attention des autorités de police ou de justice, ou à une instance intermédiaire (organisation politique, journal partisan, etc.), dans l'espoir de suites répressives. La lettre, anonyme le plus souvent, est la modalité la plus fréquente. Mais bien des délations sont orales. C'est notamment le cas dans les affaires d'insultes au gouvernement du maréchal Pétain ou à l'armée d'occupation, qui peuvent être signalées «spontanément» par des citoyens indignés à la police ou à un bureau allemand - «gardez-vous de discuter avec un gaulliste, traînez-le séance tenante au commissariat», exhorte, dès 1940, Le Cri du peuple, organe du Parti populaire français (PPF), à l'intention de ses lecteurs.


De même, la distinction entre délateur et indicateur de police, si elle s'impose à l'analyse, doit parfois être nuancée : entre les délateurs plus ou moins réguliers et les informateurs plus ou moins bénévoles, la frontière est poreuse. Un dénonciateur peut se transformer en indicateur. Et le plus souvent il le devient quand l'acte initial, oral, implique un contact interpersonnel. Ainsi, un graveur lithographe belge, Jules Van de V., dénonce au début de l'année 1942 un camarade qui fabrique de fausses cartes d'identité. Trois imprimeurs sont arrêtés dans le cadre de cette affaire (ils seront condamnés à trois mois de prison chacun). Craignant d'avoir des ennuis, Van de V. avait dans un premier temps téléphoné au service de la police judiciaire à la préfecture de police, avant d'être dirigé vers la brigade spéciale anticommuniste des RG. Mis en confiance par un inspecteur, il lui signale par la suite deux autres affaires. En l'espèce, Van de V. agit en «bon citoyen», mais il n'est pas complètement désintéressé et finit par obtenir une faveur non négligeable : une attestation des RG auprès du service des Étrangers en vue du renouvellement de sa carte de commerçant.

 

 La délation dans la France des années noires

Auteur : Laurent Joly

Date de saisie : 20/07/2012

Genre : Histoire

Editeur : Perrin, Paris, France

Collection : Synthèses historiques

 

 

Lechoixdeslibraires.com a été créé par Jean Morzadec et son équipe, afin de rendre hommage à la compétence des libraires, qui sont les ambassadeurs du livre.

De nombreux libraires ont ensuite demandé à ce que le site devienne le grand portail de l’actualité du livre.

Lechoixdeslibraires.com a donc deux vocations principales : valoriser les choix, les recommandations des libraires, et permettre aux éditeurs et auteurs de mieux communiquer avec les libraires.

C’est une mission exaltante.

Jean Morzadec a travaillé plus de trente ans à France Inter, dont il fut directeur des programmes de 1999 à 2005, sous la présidence de Jean-Marie Cavada. Il se consacre aujourd’hui, avec passion, au développement de sites culturels dédiés particulièrement à l’amour des livres.


 

Les archives de la police sous l'occupation en ligne en 2015

 

article - 15/10/11 - à Paris. Crédits photo : AFP Procès-verbaux d'interrogatoires, lettres de délation… La préfecture de police de Paris est sur le point de lancer la numérisation de…

 

 

Les indics : la face cachée de la police française …

Les indics : la face cachée de la police française …

article - 26/10/11 - à la frontière du bien et du mal, les «indics» sont sur tous les fronts. De la délation à la dénonciation citoyenne : portrait de la France qui balance. Christophe…

 

 

Dénoncer sous l'occupation …

Dénoncer sous l'occupation …

article - 09/03/12 - allemands et français. Des milliers de renseignements téléphoniques ont été communiqués. La délation et la peur de la délation ont gangrené les rapports sociaux sous le gouvernement de…

 

 

La délation sous l'occupation - actualisation

La délation sous l'occupation - actualisation

article - 10/03/10 - La délation sous l'Occupation - Actualisation - La délation connut son âge d'or en France pendant l'Occupation. Les Français, encouragés par l'occupant nazi et les…

 

 

Aux origines de la corruption ; démocratie et délation en grèce …

Aux origines de la corruption ; démocratie et délation en grèce …

article - 29/07/11 - Aux origines de la corruption ; démocratie et délation en Grèce … - Date de parution : 18/01/2007 - La politique est en crise, la cité est divisée. On peut regretter un…

 

Réflexions sur la délation

Réflexions sur la délation

article - 02/08/11 - Réflexions sur la délation - Date de parution : 05/05/2011 - Suite à l'évidence de l'innocence d'un homme pourtant acculé à un procès pour " avoir voulu affamer et…

  1. Dénoncer sous l'Occupation - l'Amazonie

    l-amazonie.org15 mars 2012
    D'après l'ouvrage "La délation dans la France des années noires", (Sous la direction de Laurent Joly, Perrin ...
  2. ► 13:21► 13:21

    Vidéo Ina - Occupants occupés, vidéo Occupants ...

    ina.fr13 nov. 1981 - 13 min
    Sur le thème de la France occupée, Bernard PIVOT reçoit quatre écrivains puis en ... Il explique pourquoi ce ...

Commenter cet article