Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://teleobs.nouvelobs.com/media/articles/13762_big.jpgAu coeur de l'histoire de l'Art, elles sont à la fois objets de beauté, de désirs et de tabous. Exhibées devant une autorité, elles peuvent aussi figurer la rébellion potache: les fesses se dévoilent comme jamais, jeudi 10 décembre à 22H10, sur Arte.

La chaîne franco-allemande diffusera ce soir-là un documentaire inédit, conçu comme une passionnante étude de moeurs réalisée par deux journalistes Caroline Pochon et Allan Rothschild. Un beau livre, "La Face cachée des fesses", prolongera l'enquête aux éditions Arte.

"Les fesses sont partout : dans les musées, dans la rue ou sur la plage, dans les blagues grivoises et le langage courant. On a essayé de comprendre ce qui se cache derrière l'écran rebondi que les fesses tendent au monde", dit Caroline Pichon.

"L'attrait pour les fesses est universel, à toutes les époques et dans toutes les sociétés. Tout le monde a un avis sur les fesses", ajoute à l'AFP Allan Rothschild, co-réalisateur.

A travers le regard croisé d'une femme et d'un homme, le film évoque toutes les représentations du "popotin". Il donne la parole à des scientifiques, des psychanalystes, des écrivains et des artistes qui ont célébré les fesses comme le romancier Jean-Luc Hennig et l'illustrateur Jean-Paul Goude, le tout enrichi d'extraits de films, de chansons coquines et de proverbes culottés.

Claudine Cohen, professeure à l'Ecole des Hautes études en Sciences sociales, fait remarquer d'emblée que "le muscle fessier, le plus puissant et volumineux, est le propre de l'homme en lui permettant la station bipède".

Au fil des plus beaux postérieurs de la peinture et de la sculpture, de Léonard de Vinci à Andy Warhol, l'historien d'art Edward Lucie-Smith estime que "les fesses peintes par Gustave Courbet n'ont eu de rivales que celles immortalisées par Rubens et l'Ecole flamande".

http://teleobs.nouvelobs.com/media/articles/gallery_photos/751_small.jpgLe XIXe siècle, époque la plus misogyne et sexiste selon Philippe Comar, professeur de morphologie à l'Ecole des Beaux Arts, a mis en valeur comme jamais les fesses des femmes grâce au corset et à la taille étranglée.

"Le port du faux-cul a hypertrophié cette mode, résumant La femme à un objet sexuel. Ce n'est pas pour rien que les mouvements féministes ont pris leur essor à cette époque", dit M. Comar.

"La Face cachée des fesses" met aussi en lumière l'exhibition des postérieurs comme mode de rébellion pour choquer le bourgeois ou l'autorité, à l'image de Michel Polnareff sur une affiche de concert en 1972.

Après une évocation de la fessée et de la sodomie pour ne rien éluder du sujet, Caroline Pochon et Allan Rothschild se penchent en toute égalité sur la fesse masculine, dans toutes ses représentations de Michel-Ange à Tom of Finland, star de l'imagerie gay.

"Michel Ange a donné son maximum d'intensité sexuelle et philosophique à la fesse masculine dans une gloire des fesses qui restera sans égale", affirme l'historien d'art Xavier Girard.

Sur un ton moins léger, le documentaire d'Arte évoque aussi le cas de la Vénus Hottentote, une Sud-africaine présentant une hypertrophie des fesses, devenue bête de foire en Europe au début du XVIIIe siècle.

Après sa mort en 1815, elle a été exposée au Musée de l'Homme, à Paris, jusqu'en 1976. Son squelette a été restitué en 2002 à l'Afrique du Sud.

La face cachée des fesses dévoilée par Arte dans un documentaire et un beau livre

Par Jean-François GUYOT – Le Point -AFP

Publié le 08/12/2009 à 12:03 - Modifié le 09/12/2009 à 19:58 AFP

 

La face cachée des fesses

  • Société de Caroline Pochon (2009)

  • Durée : 0h52mn

  • Tout Public / Couleur / STEREO / 16:9
    Sous-titrage Malentendant / HD


  • Résumé :


    Regards croisés d'un homme et d'une femme, Caroline Pochon et Allan Rothschild, coréalisateurs du film et passionnés d'histoire de l'art, «La Face cachée des fesses» traque les représentations de l'arrière-train, du musée du Louvre à celui des Beaux-Arts, de la rue aux ateliers de créateurs, pour y lire les fantasmes collectifs qu'elles cristallisent. Vues par le prisme de l'histoire de l'art, de la psychanalyse, de la sociologie ou de la sémiologie, les fesses révèlent les fondements de la société, ses tabous, ses désirs et ses rapports de force. Interviews, extraits de films, de clips ou de pubs, chansons coquines et proverbes culottés agrémentent le propos.

Les tribulations de la « vénus hottentote »

Les tribulations de la « vénus hottentote »

Publié par Anonyme sur le blog philippepoisson-hotmail.com, il y a 5 mois

La « Vénus hottentote », de son vrai nom Sawtche, est née en 1789. L’année de la Déclaration des Droits de l'Homme. Elle est fille d'un père khoisan et d'une mère bochiman. Atteinte de stéatopygie…

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-33335764.html


  Erotisme - Amour - Prostitution (30)

 

 

Commenter cet article