Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.decitre.fr/gi/08/9782847243208FS.gifQue savait le pouvoir en place de ce qui se tramait dans le milieu du nationalisme algérien en Métropole dans les années 1950 et 1960 ? Avait-il conscience du drame qui allait bientôt se jouer de l'autre côté de la Méditerranée ? Etait-il correctement informé par ses services de police ? De quels renseignements disposait le général de Gaulle, et de quel poids pèseraient-ils dans les décisions cruciales qu'il allait prendre ? Que savait-il de ces clandestins qui prélevaient l'impôt révolutionnaire pour soutenir les combattants du FLN dans le maquis ? Que savait-il des luttes intestines entre les nationalistes historiques du MNA et ceux du FLN ? Que savait-il des tentatives d'attentats et des règlements de comptes ? Jour après jour, les policiers de la "Sûreté nationale" et des Renseignements généraux, amassant une documentation impressionnante, ont alimenté le pouvoir en notes, analyses et autres synthèses, riche en renseignements d'une extrême précision alors que la France se trouvait engagée dans le conflit algérien, que se rapprochaient le putsch des généraux, la journée du 17 octobre 1961 et bientôt le référendum sur la question algérienne.


C'est à une plongée dans ces archives inédites du ministère de l'Intérieur que Laurent Chabrun nous invite, avec la complicité de l'historien Benjamin Stora, professeur d'histoire du Maghreb à l'INALCO (Institut national des langues orientales) et auteur de nombreux ouvrages sur l'Algérie.

 

L'auteur en quelques mots en 2011 ...  

 

Laurent Chabrun est journaliste à L'Express.


Il est notamment l'auteur, avec Jean-Marc Berlière, de Les Policiers français sous l'occupation, d'après les archives inédites de l'épuration, aux Editions Perrin, prix Derogy 2001 du livre d'investigation.

 

La guerre de l'ombre - RG contre FLN

Benjamin Stora (Préfacier)
Paru le : 29 septembre 2011
Editeur : Jacob-Duvernet
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article