Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.decitre.fr/gi/39/9782877636339FS.gifDocument 9/04/2011  - En 2008, France-Guyane lance une nouvelle rubrique intitulée Un nom, une histoire. L'idée n'est pas de refaire l'histoire exhaustive de la Guyane, mais de zoomer, par touches successives, sur des instants ou des destins, des événements et des hommes, qui ont fait du pays ce qu'il est aujourd'hui.

Les récits se suivent, font voyager le lecteur d'un lieu à un autre, toujours entre deux époques : l'arrivée des premiers colons, les émissaires français qui observent la société esclavagiste, les impressions parfois très subjectives des missionnaires et des aventuriers, la vie des Noirs marrons et des Amérindiens, les fièvres de l'aventure aurifère, le bagne, l'aménagement laborieux du territoire, et l'avènement de Guyanais dont le parcours a marqué les mémoires.

Plus de 250 chroniques quotidiennes ont été publiées par France-Guyane en deux ans. Des textes courts, truffés d'anecdotes. Ils sont maintenant édités en deux tomes chronologiques. Le premier s'ouvre au XVIIe siècle et se referme au XIXe.


Tome II à paraître prochainement : le XXe siècle


  • Les courts extraits de livres : 19/04/2011

 

CAYENNE, CHARME ET PARADOXES

L'origine du nom Cayenne ne fait pas l'unanimité - loin s'en faut - entre historiens, chercheurs et autres. Or, la légende du grand chef Cépérou, de son fils Kayenne et de la fiancée de ce dernier, la princesse Bélem, est si belle et si populaire que nous admettrons avec le peuple que le nom de Cayenne est d'origine amérindienne.

Pour faire simple, on attribue généralement à Poncet de Brétigny la naissance de Cayenne. Ce n'est pas tout à fait exact. Si Poncet a effectivement conçu et construit le fort Cépérou (pour des raisons de défense), rien ne prouve qu'il ait jamais pensé réellement à la création d'une véritable cité. Ses affrontements constants avec ses compagnons, ses luttes continuelles contre les Indiens ne lui en auraient pas laissé le temps, de toutes les manières. En fait, vers le milieu du XVIIe siècle (1652-54), on ne trouve au pied du mont Cépérou que quelques cases constituant un vague hameau à partir duquel émergera lentement un village et finalement une ville : Cayenne.

Sur le plan géographique, la colline est baignée au nord et à l'ouest par l'océan Atlantique d'un côté, par la rivière de Cayenne de l'autre; à l'est, elle butte sur la montagne du Tigre et au sud, elle est arrêtée par le canal de la crique Fouillée. Sa superficie est d'environ 2 400 ha ce qui est fort modeste comparé à d'autres communes telles que Matoury ou Montsinéry-Tonnégrande, par exemple. Le chef-lieu lui-même se situe dans la partie nord-ouest, entouré par les collines de Cépérou, Montabo, Bourda, Cabassou, le Tigre et Lucas. Il se trouve en fait au fond d'un genre de cuvette facilement inondable, surtout par fortes pluies. Côté mer, Cayenne est agrémentée par les plages des Amandiers, de l'Anse Nadau, de Buzaré, Chaton, Montabo qui disparaissent périodiquement sous les palétuviers lors «des cycles de la mangrove». Autrement, les étendues de sable jaune qui la bordent offrent, outre une vue grandiose sur l'océan, de ravissants lieux de promenade, de détente ou de jeux.

La ville s'est construite suivant un plan régulier avec des rues (aux larges trottoirs autrefois) aujourd'hui bitumées se coupant à angles droits ; la chaleur y est adoucie par les vents alizés qui viennent constamment la caresser. Le premier projet d'extension important - toujours lié d'ailleurs à des questions de défense - fut celui de l'ingénieur Fresneau en 1736. Auparavant, en 1688, le gouverneur de Ferrolles qui avait fait transporter les organes du gouvernement de la Guyane jusqu'alors installé à Armire (Rémire) vers la nouvelle place forte, instituait de facto Cayenne comme la capitale de la commune.

 

La Guyane, un nom, une histoire. Volume 1, Du XVIIe au XIXe siècle

Auteur : Bernard Montabo | Elie Stephenson

Date de saisie : 19/04/2011

Genre : Histoire

Editeur : Orphie, Chevagny-sur-Guye, France

Collection : La Guyane, un nom, une histoire, n° 1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article