Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://brain.pan.e-merchant.com/6/3/12255936/g_12255936.jpgLe 21 octobre 1941 trois activistes appartenant aux "Bataillons de jeunesse" du Parti communiste abattent le lieutenant-colonel Karl Hotz dans le centre de Nantes. En représailles, Hitler exige aussitôt l'exécution de 150 Français. A Paris, à la Kommandantur, le général en chef von Stülpnagel va tout tenter pour réduire le nombre des exécutions exigées par le Führer. L'officier Ernst Jünger par ailleurs écrivain et philosophe, est chargé par son général de noter, heure par heure, les événements. A Châteaubriant, le sous-préfet est chargé de désigner les otages du camp de Choiseul qui seront fusillés. Parmi les prisonniers, le jeune Guy Môquet. La mer à l’aube est le récit des quelques heures qui séparent l’attentat de l'exécution des otages français, marionnettes suspendues aux fils d'une machine impitoyable qui ne fonctionne qu'à force d'obéissance.

 

 

 

http://www.decitre.fr/gi/82/9782915134582FS.gif20 octobre 1941. - Il est tôt, il pleut. Trois hommes se faufilent dans les rues de Nantes, un coup de feu retentit. Un officier allemand s'effondre. Deux heures plus tard, la sentence tombe : Hitler exige en représailles l'exécution de 150 otages. À Paris, le général Otto von Stülpnagel, chef des forces d'occupation allemandes en France, demande au capitaine Ernst Jünger de retranscrire, heure par heure, les événements qui suivront cette décision.


Et la machine infernale, implacable, se met en place. Les otages, parqués dans la baraque d'un camp à Châteaubriant, en Bretagne, ont encore quelques minutes, pour faire leurs adieux aux êtres qui leur sont si chers : " Ma petite maman chérie, mon tout petit frère adoré, mon petit papa aimé, Je vais mourir ! Ce que je vous demande, toi, en particulier ma petite maman, c'est d'être courageuse. Je le suis et je veux l'être autant que ceux qui sont passés avant moi.


Certes, j'aurais voulu vivre. Mais ce que je souhaite de tout mon coeur, c'est que ma mort serve à quelque chose. [... ] " Il leur reste deux heures à vivre. Volker Schlöndorff raconte cet événement qui a donné à la France la force de se battre en s'appuyant sur les carnets du célèbre écrivain Ernst Jünger, non encore traduits en français : les dernières heures du jeune Guy Môquet, 17 ans, du syndicaliste Jean-Pierre Timbaud et de leurs compagnons.


L'attente, la peur, le courage des hommes face à leur destin, mais aussi les doutes des bourreaux. Dans ce livre, l'auteur s'efface devant la violence émotionnelle de ces trente-trois heures tragiques, qui condensent l'épopée du courage et de la condition humaine.

 

L'auteur en quelques mots en mars 2012 ...  

 

Né en Allemagne en 1939, Volker Schlöndorff est élevé en Bretagne dès 1956.


Après son bac, il part à Paris étudier à Sciences Po et commence à travailler comme assistant des cinéastes Louis Malle, Jean-Pierre Melville et Alain Resnais. Après ses succès comme metteur en scène, avec notamment L'Honneur perdu de Katharina Blum, il reçoit la palme d'or à Cannes pour Le Tambour. Il est l'auteur du livre Tambour battant : Mémoires de Volker Schlöndorff aux éditions Flammarion.

 

 

 http://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-ash2/157167_608058996_829203601_n.jpg

Pour faciliter la recherche d'articles sur le blog de Philippe Poisson :

Cliquer sur le lien ci-dessous
poisson's timeline featuring updates and tweets. (timekiwi) 

timekiwi.com/philippepoisso

il y a 5 jours – I'm squeezing kiwis on @timekiwi. Here's my new timeline ... Le blog de Philippe Poisson (11 mars 2012 ). 1607 997 pages vues à la date du ..

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article