Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.images-chapitre.com/ima2/original/601/995601_5166664.jpghttp://www.images-chapitre.com/ima2/original/602/995602_5166665.jpgUne collection unique, souvent imitée, jamais égalée, qui explore tous les champs du savoir et de la littérature et qui est devenue, en moins de trois décennies, la bibliothèque idéale de l'honnête homme de notre temps. Chez « Bouquins », nous publions aussi bien des dictionnaires d'histoire, de musique ou de littérature que des récits de voyage, des grands classiques de la littérature mondiale ou de l'art de vivre que des portraits de ville ou des textes sacrés. Ils ont été établis par les meilleurs spécialistes et font référence dès leur parution. « Bouquins » s'adresse à tous ceux qui ont la passion de lire et de découvrir, aussi bien à l'étudiant qu'au professeur ou à l'amateur de curiosités, bref à tous ceux qui croient encore qu'un bon livre reste l'un des plus merveilleux compagnons qui nous ait été donné depuis que Gutenberg, avec ses caractères de plomb et d'antimoine, ses moules en métal et ses poinçons, a permis aux textes, parfois tirés de la nuit de l'oubli, de rencontrer en Europe leurs lecteurs par milliers.

 

 

 

Nationalité : France
Né(e) à : Mondeville (Calvados) , le 1/07/1923
Mort(e) : 2000

 

http://sf.emse.fr/AUTHORS/JHOUGRON/JHO-B.GIFBiographie de Jean Hougron : Ses parents étaient bretons. Il habite Cherbourg, puis Dreux où il enseigne les sciences et l'anglais tout en préparant une licence de droit (1946). Il fait un stage d’un an dans une maison d'import-export à Marseille qui l'envoie en Indochine en juin 1947. Neuf mois après son arrivée dans la péninsule indochinoise, il se fait chauffeur de camion et parcourt le Laos, le Cambodge, la Chine du Sud et la Thaïlande. Il exerce alors plusieurs métiers, planteur de tabac, ramasseur de benjoin ou de cornemolle de cerf, marchand de bière, et apprend à parler laotien et chinois. En septembre 1949, il rentre à Saïgon où il travaille au consulat des États-Unis puis à Radio-France-Asie jusqu'en 1951, année de son retour en France. De ces cinq années aventureuses et exotiques, Jean Hougron ramène quelques milliers de pages de notes qui lui fourniront la matière du cycle romanesque de La Nuit indochinoise dont il publie le premier volume (Tu récolteras la tempête) en 1950. Cette vaste fresque de l’Indochine française le révèle au public et se voit couronnée en 1953 par le Grand Prix du roman de l'Académie française. En 1957, Mort en Fraude est adapté au cinéma par le réalisateur Marcel Camus dont c’est le premier film.

 


Biographies - Correspondances - Récits (103)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article