Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.decitre.fr/gi/22/9782081266322FS.gifPlus de dix ans après le livre " coup de poing " de Véronique Vasseur dénonçant la vie quotidienne dans les geôles de la République, et malgré les commissions d'enquête parlementaires qui ont suivi sa parution, la prison reste cet archaïsme barbare qui prive la personne incarcérée de ses droits élémentaires. " La prison doit changer, la prison va changer ! ", avait dit Nicolas Sarkozy, à l'issue de sa visite à la prison pour femmes de Rennes, le 22 janvier 2007. La loi pénitentiaire votée en 2009 n'a pourtant pas tourné le dos à l'arbitraire carcéral. Comment en est-on arrivé là ? C'est la question posée à Véronique Vasseur et " Gabi " Mouesca, ex-prisonnier basque. Leur réponse retrace les étapes de l'un des renoncements politiques les plus consternants de l'époque contemporaine.


Ce regard croisé donne un éclairage inédit sur le scandale des prisons françaises et rappelle la nécessité de faire de la réinsertion des prisonniers l'axe central d'une politique pénale enfin digne de la patrie de droits de l'homme.

 

« La prison doit changer, la prison va changer  » ... avait-il dit 

Auteur : Vasseur, Veronique; Mouesca, Gabriel 

Editeur : Flammarion

Collection : Essais Et Documents Flammarion

Date de parution : 12/11/2011

EAN13 : 9782081266322

Genre : SCIENCES POLITIQUES ESSAIS

Langue : français


 

L'auteur en quelques mots en novembre 2011 ...


Née en 1951, Véronique Vasseur est l'auteur du témoignage choc Médecin-chef à la prison de la Santé paru en janvier 2000.


Après neuf années d'exercice intra-muros, elle a démissionné de son poste en novembre, annonçant le même jour qu'elle rejoignait la section française de l'Observatoire international des prisons (OIP) dont elle fut la trésorière entre 2001 et 2004. Depuis, on l'a vue - avec le courage, la franchise et le bon sens qui la caractérisent - raconter les réalités de l'hôpital, de la pauvreté en France, des campagnes électorales, jouant à chaque fois le rôle (que beaucoup refusent d'endosser) du grain de sable empêchant de ronronner en silence et poussant à agir.


Né en 1961, Gabriel Mouesca fut l'un des leaders historiques de l'Organisation basque Iparretarrak. Arrêté en 1984, il a passé dix-sept années de sa vie en détention. Libéré en juillet 2001, il devient le chargé de mission "prison" de la Croix-Rouge, occupant cette même fonction depuis 2009 au sein du mouvement Emmaüs en France. Entre-temps, "Gabi" a été le président de la section française de l'Observatoire international des prisons (OIP) de 2004 à 2009.


Succédant à l'avocat Thierry Lévy, il a lui-même transmis le relais à la journaliste Florence Aubenas.

 


Prisons actuelles - Évasions (81)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article