Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://ec56229aec51f1baff1d-185c3068e22352c56024573e929788ff.r87.cf1.rackcdn.com/attachments/large/9/0/8/000374908.jpgEinband leicht berieben. - Érica-Marie Benabou nous a quittés en 1985, alors qu'elle venait d'achever cet ouvrage qu' "il conviendrait - écrit Pierre Goubert - de déguster avec lenteur, esprit et tendresse, comme l'ont reçu ceux et celles qui l'ont encouragé à naître et pieusement aidé dans son éclosion finale". Au prix d'un formidable travail de recherche dans une masse considérable de documents en grande partie ignorés ou inexploités, elle nous a livré une enquête absolument neuve et passionnante sur "les filles de débauche" - les "filles du monde", comme on disait alors -, leurs maquerelles et leurs clients. Elle nous offre en même temps, grâce aux savoureux rapports des inspecteurs de police, une vision surprenante de la police au XVIIIe siècle. Il est vrai que celle-ci et la prostitution étaient très liées; maquerelles et prostituées fournissant, en échange de leur tranquillité, d'abondants renseignements sur les "consommateurs", notamment sur les nobles, les magistrats, les financiers et le clergé, particulièrement pisté par la police. Environ vingt mille "permanentes" actives s'adonnaient à la prostitution dans la seule ville de Paris, soit quelque treize pour cent des Parisiennes en "âge d'amour". Encore faudrait-il y ajouter bon nombre d' "occasionnelles" : coiffeuses, marchandes de mode, bouquetières, blanchisseuses, etc. Cela donnerait en 1987 plus de cent mille dames vénales, banlieusardes exclues. C'est dire l'importance, pour l'histoire d'une société, de cette véritable autopsie du commerce de l'amour au XVIIF siècle. En faisant vivre pour la première fois, avec une précision quasi affectueuse, des milliers de filles soumises à des-douzainës d'infâmes et parfois spirituelles maquerelles, à des centaines de proxénètes de tout ordre et à d'autres milliers de clients, en restituant avec bonheur l'action de la police des mœurs, en analysant enfin l'attitude de la justice, de l'Église, des moralistes, des utopistes vis-à-vis de la prostitution, Érica-Marie Benabou a apporté une contribution essentielle, vivante, érudite et très concrète à la connaissance des mœurs, des mentalités et de la vie quotidienne dans là France prérévolutionnaire. ISBN 9782262004347

 

La Prostitution et la police des mœurs au XVIIIe siècle

De Erica-Marie Benabou

Édité par Pierre Goubert

EAN13 : 9782262004347
ISBN :978-2-262-00434-7
Éditeur :Perrin
Date Parution : 1987

 

Prostitution - Maisons closes (33)

Police - Gendarmerie - Femmes (222)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article