Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/88/Harki-j.jpg/180px-Harki-j.jpgConsidérés comme des traîtres par leurs compatriotes, les harkis ont été victimes, après l'indépendance, de massacres effroyables. Même si les accords d'Évian devaient garantir leur sécurité. Guy Pervillé dresse ici l'exact bilan des responsabilités dans cette tragédie.

http://www.histoire.presse.fr/content/2_recherche-full-text/article?id=5700

Le 21 février 1962, le Conseil des ministres se réunit à l'Élysée pour entendre les rapports de Louis Joxe, Robert Buron et Jean de Broglie sur l'accord préliminaire avec le FLN* auquel venait d'aboutir la conférence secrète des Rousses. Dans la discussion qui suivit, la secrétaire d'État aux Affaires sociales musulmanes, Nafissa Sid Cara, très émue, demanda quel serait le sort des Français musulmans qui avaient pris parti pour la France. Le général de Gaulle lui répondit : « Croyez-vous vraiment, Mademoiselle, que, sauf les exceptions dont nous avons le devoir de nous occuper aujourd'hui, dont nous devons nous préoccuper demain, la grande majorité des musulmans ne sont pas favorables à l'indépendance ? » Le nombre des Algériens musulmans dans les unités militaires françaises ou dans les formations supplétives (aujourd'hui confondus sous le nom de « harkis* ») était encore largement supérieur à celui des combattants de l'ALN*. La France les avait recrutés massivement, jusqu'en 1960, pour tenir l'Algérie et pour démontrer la faible représentativité du FLN. La fin imminente de la guerre imposait une réorganisation de l'armée française. Dès le 23 février 1962, un communiqué du ministre des Armées, Pierre Messmer, annonça aux « Français musulmans en service » les décisions qui leur permettraient « d'exercer leur choix en toute connaissance de cause quand le moment en [serait] venu ». Les militaires engagés sous contrat (27 000) pourraient continuer à servir dans les mêmes conditions ou demander leur libération avec des avantages matériels ...

La tragédie des harkis : qui est responsable ?

Par Guy Pervillé
publié dans Les Collections de L'Histoire n° 15 - 03/2002

 Acheter Les Collections de L'Histoire n° 15  +



Articles du même auteur :


Les chefs historiques du FLN
Par
PERVILLÉ Guy dans Les Collections de L'Histoire n°15 | p. 25

Voir tous ses textes >>>



Le blog de Philippe Poisson :


Le médecin du bout du bout...

Les oubliés de l'histoire

« le camp de bias n'était pas l'enfer qu'elle décrit »

L’historien mohammed harbi donne son point de vue sur les harkis...

Mon père, ce harki

L’histoire des harkis

Les révoltes dans les camps de harkis : 1975-1991

Les harkis dans la colonisation et ses suites

Harkis, un abandon que la france doit reconnaître

massacre des harkis ou massacres de harkis ?"

Etrangers immigrés et colonisés au service de la france

La fin annoncée du « petit saïgon » sur lot

17 octobre 1961 à paris... Une page d'histoire peu glorieuse



Crédit photographique :

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/88/Harki-j.jpg/180px-Harki-j.jpg


Commenter cet article