Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782081231337.jpgEnquête sur le destin des criminels de guerre nazis après la Seconde Guerre mondiale, leurs lieux d'exil, leurs contacts avec différents services secrets, l'aide qu'ils ont obtenue, la chasse dont ils ont fait l'objet de la part d'institutions et de particuliers, etc.

Quatrième de couverture

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, des dizaines de criminels nazis de haut rang, responsables de la mort de centaines de milliers d'innocents, ont réussi à échapper à la justice alliée et à disparaître dans la nature : les plus tristement célèbres d'entre eux s'appelaient Klaus Barbie, Adolf Eichmann, Josef Mengele ou encore Franz Stangl. Bénéficiant de complicités innombrables, passant d'un nom d'emprunt à l'autre, ils sont parvenus à se cacher en Europe, puis à fuir en Amérique latine, où ils ont longtemps vécu une vie... plutôt paisible. Comment ces hommes ont-ils pu échapper à leurs poursuivants, chasseurs de nazis, services secrets occidentaux et agences de tout poil ? Pour reconstituer leur fuite, Guy Walters a enquêté des années durant, fouillant les archives, interviewant des témoins, anciens officiers des services secrets ou chasseurs de nazis encore vivants. Il raconte quasiment au jour le jour l'évasion de ces débris sanglants du IIIe Reich, le rôle joué par différentes filières à Rome, en Angleterre et en Espagne notamment pour les héberger et leur fournir des faux papiers ; au passage, il met à mal la mythique organisation Odessa, qui n'a existé que dans l'imagination de quelques agents triples et de romanciers inspirés. Il montre comment, pendant des décennies, ni les Alliés ni les Israéliens ne se sont vraiment préoccupés de capturer les nazis en fuite - or certains figuraient sous leur vrai nom dans l'annuaire téléphonique des pays où ils avaient trouvé refuge. Dans ce tableau d'un amateurisme parfois confondant, apparaissent d'authentiques chasseurs de nazis, mais aussi des hommes dont Walters met en doute l'efficacité et, plus grave, la sincérité : sur le plus connu d'entre eux, Simon Wiesenthal, il a mené une enquête fouillée, dont les résultats sont accablants pour celui qui clamait avoir fait arrêter plus de mille nazis...

La traque du mal
Walters, Guy
traduit par : Christophe Magny et Jean-Pierre Ricard
Flammarion , Paris
collection Au fil de l'histoire
Parution :  janvier 2010

Liens utiles

Les Bienveillantes ou l’histoire à l’épreuve de la fiction

Auteur : Jean Solchan

Institut d’Études Politiques de Lyon Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes (LARHRA) solchany@club-internet.fr

http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=RHMC_543_0159


Que sont-ils devenus ?

Le sort de 1.217 criminels nazis, complices et collaborateurs

http://pagesperso-orange.fr/d-d.natanson/devenus.htm


Les 10 criminels nazis les plus recherchés

La traque des nazis ...

La longue traque du criminel nazi klaus barbie

Un des derniers criminels nazis jugé en allemagne...

 


Commenter cet article