Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 France 2 - 20h35 le 8 juillet 2011

La très excellente et divertissante vie de François Rabelais

[Téléfilm biographique] de Hervé Baslé

Origine : France

Durée : 1 heure 50 minutes

Sous-titrage malentendant (Antiope).

Stéréo

En 16: 9


http://img.filmsactu.net/datas/films/l/a/la-tres-excellente-et-divertissante-histoire-de-francois-rabelais/vm/4dbeaf9abf19c.jpgAvec : Michel Aumont (François Rabelais âgé), Eric Elmosnino (François Rabelais jeune), Bernadette Lafont (Amandine), Anne Azoulay (la jolie veuve), Jacques Boudet (Jean du Bellay), Marcel Bozonnet (Jean Schyron), Hervé Briaux (André Tiraqueau), Olivier Broche (le frère libraire)

Musique : Pierre Baslé

Le sujet

A la veille de sa mort, en 1553, François Rabelais évoque les grandes étapes de sa vie bien remplie, lui qui fut moine, médecin, écrivain et prêtre.

En 1553, trois jours avant sa mort, François Rabelais revisite une dernière fois les chemins de sa vie. Il revit son enfance, où son père avocat dépense sans compter pour l'éducation de ce fils si prompt à s'enflammer. Il apprend de son père mais aussi des lépreux. Il se souvient : moine vagabond, franciscain puis bénédictin, il revêt ensuite la tenue des prêtres séculiers, puis, toujours poussé par le besoin impérieux de s'instruire, s'enfuit à la faculté de médecine de Montpellier. Pour exercer la médecine, il choisit Lyon où il s'énamoure d'une jeune et jolie veuve. Elle porte rapidement la promesse d'une naissance...

La critique

Sur son lit de mort, François Rabelais raconte tout. Sa naissance, les longues promenades avec son père, son entrée chez les moines, son diplôme de médecine... Même en ce moment funeste, il rit et plaisante encore. Avec cette « Très Excellente et Divertissante Histoire de François Rabelais », Hervé Baslé signe le premier film sur la vie de l'écrivain humaniste. Le réalisateur a mis trente ans à concrétiser le projet. Peu de faits ont été établis sur le parcours de l'écrivain, c'est à peine si l'on connaît sa date de naissance. Aidé par le grand spécialiste rabelaisien Claude Gaignebet, coauteur de la fiction, Hervé Baslé se raccroche aux petits détails contenus dans ses ouvrages.


Des libertés ont donc été prises avec l'histoire et certaines scènes ont été inventées. Faute d'aide de la Région Centre et malgré les pressions des associations rabelaisiennes locales, Hervé Baslé a dû abandonner l'authenticité du décor tourangeau, terre natale de l'auteur. Outre quelques scènes au château de Villandry dans la cathédrale ou le cloître de Tours, la plupart des scènes ont été tournées dans le sud de la France, vers Avignon et Perpignan. Michel Aumont et Eric Elmosnino, qui se partagent le rôle principal, dépoussièrent ce personnage finalement plutôt méconnu du grand public.

 

 

 

http://www.ac-nancy-metz.fr/pres-etab/collrabelaislhopital/rabelais-color.gifSensuel, facétieux, satirique et railleur, François Rabelais est né à la fin du XVème siècle. Il incarne à lui seul le Moyen-Age, cette ère féconde d'où le monde moderne est sorti et l'esprit de recherche, de fièvre intellectuelle de la Renaissance, ses enthousiasmes et ses aspirations.

Homme incomparable, moine, médecin, écrivain et prêtre, esprit libre et novateur qui lutta sa vie entière contre les dogmes des théologiens de la Sorbonne, tout en réussissant à échapper au bûcher. Par l'intelligence et le rire, il nous enseigne le bien vivre, le libre-arbître, le désir et la curiosité. Il nous incite à combattre l'obscurantisme, la violence et l'injustice. 

Trois jours avant sa mort, en l'an 1553, François Rabelais parcourt une dernière fois les chemins de sa vie. Il revit son enfance où son père avocat se dépense sans compter pour l'éducation de ce fils si prompt à s'enflammer. Rabelais apprend de son père mais aussi des lépreux. Puis poussé par le besoin de s'instruire, il s'enfuit à la faculté de médecine de Montpellier. Pour exercer la pratique médicale, il choisit Lyon où il tombe amoureux d'une jeune et jolie veuve... Deux routes s'ouvrent devant lui : à gauche, il vit en bon père de famille, bon médecin, bon mari. A droite, à la grâce de Dieu, il suit sa fatale destinée.

Notre avis : Une belle réalisation signée Hervé Baslé qui a l'art de mettre en scène les grandes fresques historiques. On se souvient, entre autres, de : "Entre terre et mer", "Le Champ Dolent", "Les Maîtres du pain", "Le fils du cordonnier" mais aussi "Le Cri"...

Dans cette histoire de Rabelais, Hervé Baslé a fait appel à un casting prestigieux, à commencer par Michel Aumont, Bernadette Lafont sans oublier Eric Elmosnino qui passe de Gainsbourg à Rabelais avec une aisance incroyable. Par les décors, les costumes et l'histoire, le téléspectateur est embarqué en plein coeur du XVIème siècle en compagnie d'un très grand nombre d'acteurs qui pour la plupart, viennent du Théâtre classique et sont habitués aux grands textes.

http://www.citeartistes.com/rabelais.htm

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article