Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Landru

LUNDI 21 JUIN 2010
arte, 20h35 - 22h05

Type : film (de Claude Chabrol avec Charles Denner)


http://img5.allocine.fr/acmedia/medias/nmedia/18/35/34/58/18463215.jpgPendant la Première guerre mondiale, Désiré Landru a trouvé un stratagème efficace pour subvenir aux besoins de sa nombreuse famille. En ces années de combat, les hommes se font rares et Landru n'a guère de mal à tourner la tête de femmes riches et solitaires, rencontrées par l'intermédiaire d'annonces matrimoniales. Il les invite dans sa maison de campagne, à Gambais. Dès que ces dames, confiantes, lui ont signé une procuration, il les tue et les découpe en morceaux qu'il brûle dans sa cuisinière. C’est donc à chaque fois lesté d'une petite fortune qu'il revient chez lui retrouver sa femme et ses quatre enfants. Sorti en 1963, ce film savoureux, chef-d’œuvre d’humour noir, s’inspire directement de la vie du véritable Landru, guillotiné le 25 février 1922 sans avoir jamais avoué ses crimes.

http://www.historia.fr/content/television/article?id=28824


Crédit photographique

http://img5.allocine.fr/acmedia/medias/nmedia/18/35/34/58/18463215.jpg


 

Landru est un film dramatique réalisé par Claude Chabrol en 1962. Le scénario, écrit par Françoise Sagan, manque d'épaisseur et est peu évolutif, peu prenant, répétitif. La mise en scène de Claude Chabrol, d'un niveau passable,est académique, réaliste( reconstitution historique, images d'archives de la Première guerre mondiale), statique et ultra-elliptique (sauts temporels incessants). Le rythme est plutôt lent (beaucoup de longueurs). Interprétation médiocre de Charles Denner, au jeu outré et extrêmement théâtral, qui incarne Landru (un homme séducteur,rebelle et culotté), le célèbre tueur en série (onze meurtres de femmes). Les acteurs secondaires s'en tirent moyennement (prestations artificiels de Danielle Darrieux, Michèle Morgan, Stéphane Audran...). Les dialogues, primordiaux, sont fortement littéraires. Travail honorable au niveau du cadrage avec quelques courts mouvements de caméras fluides(travelling arrière, latéraux). L'œuvre possède aussi une photographie soignée,de beaux décors,de jolies costumes et une musique exécrable. Claude Chabrol émaille son propos des thèmes suivants:le meurtre,la mort,l'amour, l'adultère(thème récurrent chez le cinéaste), la justice. Landru est donc un film moyen, décalé (jeux des acteurs inappropriés),mièvre,parfois ennuyeux, formellement intéressant, décevant. Chabrol (le meilleur cinéaste de la Nouvelle Vague avec Truffaut) nous à habitué à bien mieux (exemples : le Boucher, la femme infidèle)...

salgonjulien.blogs.allocine.fr/salgonjulien-2...



Il s’appelait henri désiré landru …

Désiré landru …

Un tueur en série "bourreau des coeurs"…

 

Commenter cet article