Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.atthalin.fr/images_louvre2/ma_laon_cathedrale_exterieur.jpgDressée au coeur du plat-pays du nord de la France, la cité a connu ses grandes heures entre le Xe et le XIIIe siècle. Une gloire due aux puissants du royaume, mais aussi aux hommes de religion installés ici et, plus inattendu, à son... vignoble. En voici l'héritage.

 

« J'ai quitté Laon ce matin, vieille ville avec une cathédrale qui est une autre ville dedans, une immense cathédrale qui devrait porter six tours qui n'en a que quatre ; quatre tours presque byzantines, à jour comme les flèches du XVIe siècle. Tout est beau à Laon, les églises, les maisons, les environs, tout », écrit Victor Hugo le 1er août 1835. Près de deux siècles plus tard, on peut tenir les mêmes propos : la préfecture de l'Aisne présente l'un des plus beaux paysages urbains du nord de l'Hexagone. Perchée sur une butte, à plus de cent mètres au-dessus de la plaine alentour, elle offre un spectacle grandiose. Visible à des kilomètres à la ronde, cette belle dame millénaire, au carrefour de la Picardie, de la Champagne et de l'Île-de-France, ceint fièrement une couronne de tours ajourées surgissant de l'entassement des toits d'ardoise. Et justifie son surnom de « Montagne couronnée ». Royale. Élégante. Débordant d'Histoire et de petites histoires... Sur le plateau de 77 hectares, il y a deux entités au tracé hérité du Moyen Âge : la Cité, à l'est, autour de la cathédrale Notre-Dame XIIe-XIIIe siècles, et le Bourg, à l'ouest, occupant tout le reste du site. Au pied de la butte, les bourgs d'Ardon, de Vaux, de La Neuville, de Semilly et de Saint-Michel vivotent paisiblement, tous reliés aux grandes voies de communication...

 

L'intégralité de cet article est disponible en cliquant sur le lien ci-dessous

Laon - Un patrimoine exceptionnel

Commenter cet article