Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://mediamass.net/jdd/public/documents/celebrities/3666.jpgLe 2 avril 1974, Georges Pompidou décédait au cours de son mandat présidentiel. En 2011, Édouard Balladur versait aux Archives nationales de précieux documents sur l'ancien chef d'État.

 

La santé du président Georges Pompidou, dont la dégradation physique était visible bien que la maladie de Waldenström dont il est mort ne fût révélée que postérieurement, a fait couler beaucoup d'encre, au point de devenir, lors de la campagne présidentielle de 1981, un argument politique brandi par le candidat socialiste pour revendiquer la transparence sur les questions de santé relatives à la personne du président de la République. Les accusations de l'opposition se sont particulièrement concentrées sur la tenue des derniers Conseils des ministres de l'année 1974.


Au lendemain du décès de Georges Pompidou, survenu le 2 avril 1974, la rumeur avait en effet colporté l'image d'un président effondré dans son fauteuil, presque dépourvu de lucidité. A l'opposé, les membres du gouvernement avaient défendu la volonté et la force de travail dont le chef de l'État fit preuve jusqu'à son dernier souffle. Les dernières paroles du président tenues lors du Conseil du 27 mars 1974 montrent non seulement sa lucidité face à sa maladie, mais aussi sa détermination à poursuivre de toutes ses forces son mandat dans la dignité...

 

Pour lire l'article en intégralité :


Pompidou, dernières paroles, par Pascal Geneste et Jean-Pierre Bat, L'Histoire n°368, octobre 2011, p. 20.


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article