Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


img0-copie-46.jpgimg1-copie-33345 061 pages vues à la date du 22 juin 2010 sur le blog en construction de Philippe POISSON créé le 11 décembre 2008. Ainsi 3107 articles à votre disposition concernant l’Histoire de la Police, de la Gendarmerie, des Bagnes maritimes et coloniaux, des Prisons, des colonies correctionnelles, des maisons de correction, des Hospicesdes  Hôpitauxen passant par de nombreux articles consacrés à l’histoire du vêtement, à l'histoire de la vie quotidienne, des portraits de femmes et d’hommes qui ont traversé« l’Histoire » et « la petite Histoire »… Journée record : 10/05/2010 (2194pages vues) – Pages vues le  22 juin 2010: 1185 - Visites totales au 22 juin 2010:  218 885 - Crédit photographique de P.P. - Le tombeau de Qin Shihuangdi, avec son armée en terre cuite, situé au pied nord de la colline Lishan, à Lintong, près de Xi'an, a été inscrit en 1987 sur la liste du Patrimoine mondial comme site culturel.


Les nobles antiques ont toujours espéré mener une vie magnifique, même après leur mort. Ainsi il y a en egypte des pyramides mondialement connues, et en Chine, il y a le tombeau de Qin Shihuangdi, dont l'armée en terre cuite déjà mise au jour attire de nombreux visiteurs.

En mars 1974, quelques paysans ont trouvé des guerriers en terre cuite dans le puits qu'ils étaient en train de creuser et depuis l'armée en terre cuite de Qin Shihuangdi, a été mise au jour.

Ce tombeau de Qin Shihuangdi se trouve à quelque 35 km à l'est de Xi'an, capitale du Shaanxi et capitale de plusieurs dynasties antiques. Par son apparence gigantesque il ressemble à la pyramide d'Egypte, mais alors que cette dernière est faite en pierre, ce tombeau est recouvert de loess. Dans l'histoire de Chine, Qin Shihuangdi est le premier empereur. Devenu roi de la Principauté de Qin à l'âge de 13 ans, il gouverna à 22 ans et déclencha une série de guerre contre les 6 autres royaumes. Il fonda enfin en 221 av. J.-C. la dynastie des Qin, la première dynastie féodale de Chine.

 

 

Depuis 210 av. J.-C., l'année où Qin Shihuangdi fut enterré, ce tombeau n'a pas été encore ouvert. En effet, on a des renseignemetns sur l'intérieur de ce tombeau à travers des dossiers historiques: ainsi les mémoires historiques de Sima Qian racontent que la nécropole est creusée jusqu'à la nappe phréatique; sur ses murs sont dessinées des cartes géographiques et astronomiques; dans une salle du tombeau, sont renfermés de nombreux objets précieux; la chambre funéraire est entourée de canaux de mercure évoquant des cours d'eau et éclairée par des bougies; dans ce tombeau sont installés plusieurs systèmes protecteurs pour tuer les intrus.

 

Nombreux sont les archéologues désireux de dévoiler ce secret vieux de milliers d'années. Compte tenu de la structure particulière de cette construction, de la grande envergure des travaux de fouille, ainsi que de la protection du patrimoine culturel, la fouille de ce tombeau doit être entreprise à l'avenir.

Les édifices sur ce tombeau ont pour la plupart disparu. Ces dernières années, des forages effectués sur ce tombeau révèlent que celui-ci fut conçu sur le modèle de la ville antique de Xianyang, le palais souterrain représente le palais impérial, les cités interne et externe évoquent respectivement la cité impériale et la cité extérieure, tout le tombeau et ceux qui l'entourent s'étendent sur une zone de 60 km², plus étendue que la ville de Xi'an actuelle.

Les fosses des guerriers et des chevaux en terre cuite se trouvent à 1,5 km à l'est du tombeau de Qin Shihuangdi. Les trois fosses qui occupent 20 000 m² abritent environ 8 000 guerriers et chevaux en terre cuite, une centaine de chars en bois et une quarantaine de milliers d'armes de bronze. La fosse numéro une est la plus grande; elle a une superficie de 12 000 m² et l'on y a découvert 6 000 guerriers et chevaux en terre cuite; la fosse numéro deux est moins importante; sa superficie est la moitié de la numéro une et elle abrite un millier de guerriers et de chevaux en terre cuite; la fosse numéro trois est la plus petite, elle occupe seulement 500 m² et ne renferme que 68 guerriers. Selon les analyses des archéologues, ces fosses représentent une armée qui garde le mausolée car les trois fosses sont disposées d'après la stratégie militaire. La fosse numéro trois est le siège du commandement de cette armée souterraine.

 

 

La fosse numéro une est la plus impressionnante. A l'extrémité est de la fosse, trois rangées de guerriers faisant face à l'est, un arc ou une arbalète à la main, forment l'avant-garde de cette armée souterraine; la rangée de guerriers disposée côté sud et celle qui lui fait face côté nord forment deux ailes. A l'ouest une autre rangée constitue l'arrière-garde, tandis que 40 colonnes de guerriers, une arme plus ou moins longue à la main, disposées alternativement avec les chars au centre, forment le corps d'armée principal. Cette disposition stricte en ordre de bataille est là pour rappeler que Qin Shihuangdi dirigeait une armée prête à se jeter dans la bataille.

 

Ces guerriers et les chevaux en terre cuite sont des chefs-d'oeuvre de l'art du moulage de l'époque Qin. Ils sont de grande taille, le corps bien proportionné et le visage parfaitement dessiné. La tenue, l'expression du visage et la posture des guerriers diffèrent selon les armes qu'ils tiennent et le grade de chacun. Avec leurs têtes aux traits nets, leurs poitrails larges et leurs muscles saillants, les chevaux paraissent très fougueux. En effet, ces guerriers et ces chevaux en terre cuite sont en couleur, mais avec le temps, les surfaces peintes ont été décapées et les couleurs ont changé. Les guerriers et les chevaux sont les premières oeuvres modelées de style réaliste de Chine, et on peut dire que la poterie peinte débute sous les Qin, pas sous les Tang.

En outre, on a trouvé de nombreux objets antiques précieux dans le mausolée de Qin Shihuangdi, comme par exemple des chars de bronze. Le jour où le tombeau de cet empereur sera dégagé, sera le moment le plus exaltant de l'histoire archéologique de Chine.


Musée des Guerriers et Chevaux en terre cuite des Qin

http://french.china.org.cn/culture/archives/patrimoinemondial/txt/2006-11/24/content_2257166.htm

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article