Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

img1-copie-37img0-copie-71440 838 pages vues à la date du 29 août 2010 sur le blog en construction de Philippe POISSON créé le 11 décembre 2008. Ainsi 3510 articles à votre disposition concernant l’Histoire de la Police, de la Gendarmerie, des Bagnes maritimes et coloniaux, des Prisons, des colonies correctionnelles, des  maisons de correction,des Hospicesdes Hôpitaux en passant par de nombreux articles consacrés à l’histoire du vêtement, à l'histoire de la vie quotidienne, des portraits de femmes et d’hommes qui ont traversé « l’Histoire » et « la petite Histoire » Journée record : 10/05/2010 (2194 pages vues) Pages vues le 29 août  2010 : 1455 - Visites totales  au 29 août 2010 :  268 436 - Crédit photographique de P.P.- Shanghai ... Excellente journée estivale  à tous - PP.

 

 

 

img1-copie-38Shanghai est aujourd'hui le symbole de la montée en puissance de la Chine. La ville a renoué avec la fabuleuse croissance des années 1920.


Shanghai tient une place particulière dans la destinée contemporaine de la Chine. La création de concessions étrangères après le traité de Nankin en 1842 et leurs élargissements successifs jusqu'en 1914 sont à l'origine d'une ville longtemps tripartite : sous administration d'une élite urbaine à l'intérieur de la concession internationale, sous l'autorité du consul dans la française et sous celle des pouvoirs locaux chinois au sud et au nord. Très vite, cette cité portuaire située sur la rive ouest du Huangpu, un affluent donnant directement dans l'embouchure du Yangzi, est dominée en son centre par une ville moderne d'immigrants occidentaux. La très grande majorité de la population reste cependant constituée de Chinois désireux de trouver du travail et d'échapper aux crises tant politiques qu'économiques de la fin de l'empire, puis de la république. La Première Guerre mondiale offre à Shanghai l'occasion de devenir un véritable pôle industriel. La ville, qui n'est plus approvisionnée par les métropoles européennes, connaît en effet l'essor d'une puissante industrie légère (textile) et agro-alimentaire. Les chefs d'entreprise chinois succèdent progressivement aux anciens notables urbains et à tous ceux qui servaient d'intermédiaires aux étrangers. En même temps qu'elle bénéficie des libertés des concessions et d'un marché émergent, Shanghai s'ouvre aux innovations technologiques, devenant un pôle de croissance économique, de commerce et de finances. Son port assure alors jusqu'à la moitié du commerce extérieur du pays. La population ouvrière ... (Crédit photographique - PP)

Le deuxième âge d'or de Shanghai

Par Thierry Sanjuan
publié dans L'Histoire n° 300 - 07/2005  Acheter L'Histoire n° 300  +

Commenter cet article