Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/4/1/5/9782070436514.jpgIl se commet chaque jour dans le monde des centaines d'homicides, soit des dizaines de milliers par an.


Mentionnée en quelques lignes dans la presse locale, la quasi-totalité de ces crimes passe inaperçue, sauf des proches ou de la police. D'autres attirent l'attention de l'opinion publique, l'émeuvent ou la fascinent. Comment demeurent-ils dans la mémoire collective? Pour leur mystère, de Jack l'Eventreur au " petit Grégory " ? Pour la monstruosité d'un Troppmann ou de serial killers contemporains? Pour la personnalité d'un Al Capone ou d'un Petiot ? Pour la dramaturgie des procès, tels ceux de Landru ou Marie Besnard? Au-delà des affaires réelles, les crimes littéraires marquent autant les esprits.


Des Mystères de Paris d'Eugène Sue en 1842 aux romans policiers contemporains, ils constituent une exploration des passions humaines à leur paroxysme. Mais c'est le cinéma qui, oscillant entre idéalisation du criminel - du brigand Cartouche au gangster Dillinger - et esthétisation de la violence, révèle avec le plus d'acuité notre fascination pour le meurtre. Bernard Oudin, nous invitant à un discernement salutaire, raconte comment se décline cette passion pour le crime.

Le crime - Entre horreur et fascination

 Bernard Oudin

Poche - Broché

Paru le : 25/02/2010

 Éditeur : Gallimard (Editions)

Collection : Découvertes Gallimard

Commenter cet article