Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://www.septembre-productions.com/img/septembre_production_23_on.jpg"Le Pain du diable" raconte une affaire d’empoisonnement jamais élucidée

En 1951, une petite ville du Gard a été touchée par une étrange intoxication alimentaire. L’auteur du film adapté de ce fait divers revient sur les faits.

 

Près d’Avignon, en août 1951. La petite ville de Pont-Saint-Esprit est frappée par une série d’intoxications dont l’origine est rapidement attribuée au pain, base de l’alimentation de l’époque. L’affaire du « pain maudit » fait sept morts et plus de deux cents personnes sont victimes d’hallucinations. Olivier Dutaillis, scénariste du Pain du diable qui retrace ces événements, parle de psychose. « C’est l’un des grands faits divers des années 1950. Deux ans après l’affaire Marie Besnard, tout le monde croit à un nouveau cas d’empoisonnement. »

 

Tous les yeux se tournent alors vers le boulanger. « Sa réputation a été ruinée injustement », lance l’auteur. « Les accusations et la presse l’ont brisé. Il s’est suicidé quelques années plus tard. Le meunier a aussi été mis en cause, à tort. Il a malgré tout fait deux mois de prison. »

 

En ces temps de pénurie d’après-guerre, l’Etat est responsable de la distribution de farine. Lors de son transport, les sacs scellés contenant l’ingrédient principal du pain ont pu être contaminés par des produits chimiques. « Ce mal en rappelle un autre datant du Moyen Age, l’ergot de seigle, un parasite qui infecte cette céréale. Mais il ne peut pas tuer aussi brutalement », explique Olivier Dutaillis. Les symptômes aliénants sèment la panique au sein d’une population superstitieuse. « Le titre, Le Pain du diable, est lié à la nature des hallucinations », note-t-il. « Les gens avaient l’impression d’être brûlés par les flammes de l’enfer, comme dans les toiles de Bosch. »

« Une enquête bâclée » - Pour la première fois, un comité des victimes se crée. « La population, désireuse de connaître la vérité pour pouvoir faire son deuil, a dû s’accommoder de l’enquête bâclée par les autorités. » L’affaire non élucidée est encore sensible dans la région. « A Pont-Saint-Esprit, où le film a été tourné, les acteurs ont été confrontés à une certaine méfiance, dans un premier temps. Il reste peu de personnes qui ont vécu cette histoire. Leurs descendants ont été rassurés par le scénario qu’ils ont demandé de lire », souligne le scénariste. En retraçant les faits, du point de vue de l’apprenti du boulanger, Le Pain du diable met en avant la responsabilité de l’Etat dans ce premier scandale de santé publique de l’histoire, sans toutefois conclure l’enquête.


Le Pain du diable, à 20 h 35 sur France 3, le mardi 13 décembre 2011. Rediffusion

C'est sur France Soir !

Quelques vidéos utiles


Le pain du diable - YouTube

► 3:18► 3:18
www.youtube.com/watch?v=woPMbkx0ABw22 févr. 2010 - 3 mn - Ajouté par gil6934
LE PAIN DU DIABLE [TÉLÉFILM DRAMATIQUE] de Bertrand Arthuys Diffusion le 13 février 2010 à 20h35, France ...

Le Pain du Diable - YouTube

► 2:08► 2:08
www.youtube.com/watch?v=txyATUJjufY1 oct. 2010 - 2 mn - Ajouté par guyonnetclaude
Claude Guyonnet, extrait du film de Bertrand Arthuys, Le Pain du Diable diffusé sur France3, avec Aurelien ...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article