Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.quintes-feuilles.com/Le%20Registre%20infamant.jpg3 ministres
6 députés
6 diplomates
36 aristocrates (dont un faux)
6 pairs de France
18 hommes de lettres
3 académiciens français
7 savants
18 acteurs de théâtre
21 ecclésiastiques
7 gérants de sociétés
4 notaires
9 médecins
4 hauts fonctionnaires
8 officiers de haut grade

... et une cinquantaine de professions différentes, dont certaines inattendues, soit au total près de 600 noms portés dans le Registre infamant.

Composé essentiellement vers la fin de l'année 1852 et achevé au tout début de 1853, ce registre nominatif de « pédérastes » de la Préfecture de police constitue une sorte de photographie réaliste, complète et saisissante, de la vie homosexuelle parisienne au XIXe siècle avant le second Empire. Par le biais d'articles biographiques très courts, au vocabulaire volontiers cru, voire argotique, ce document - unique au monde - nous restitue outre des délits, décrits avec exactitude, des signalements, ainsi que l'opinion policière sur les faits rapportés comme sur leurs acteurs.

Écrit par la police pour la police, sans les précautions d'usage, ce texte est par conséquent plus authentique que tout ce qui a pu être publié sur la «pédérastie» à la même époque, qu'il s'agisse de romans ou de témoignages. C'est tout un versant de l'univers esquissé par Honoré de Balzac qui se trouve décrit de manière exhaustive, vraie, sans périphrase.

Le document, transcrit fidèlement, est éclairé et complété par un Dictionnaire des noms propres et des noms communs relatifs au seul premier registre, qui permet de reconstituer ce secteur particulier de la vie parisienne comme cela n'avait encore jamais été fait.

Enfin, en Annexes, sont regroupées d'autres sources documentaires concernant la même période, de manière à corroborer et à compléter les informations capitales fournies par ce registre.

 

  • Les courts extraits de livres : 23/10/2012

 

Présentation - Les archives de la Préfecture de police de Paris détiennent, pour le XIXe siècle, trois « registres de pédérastes ».


Le premier, sobrement étiqueté «pédés» et coté BB4, le plus riche en noms de personnalités éminentes - une qualité qu'il doit au chef de la sûreté, Louis Canler, comme nous l'expliquerons plus loin -, et le plus passionnant, en dépit des difficultés et des questions qu'il soulève. C'est celui que nous avons choisi de retranscrire. Établi sous la IIe République, au moment de la transition vers le second Empire, il remonte dans le temps jusqu'aux débuts de la monarchie de Juillet, rarement au-delà.


Le deuxième registre, également étiqueté «pédés» et coté BD5, couvre la IIe République et déborde largement sur le début du second Empire, puisqu'il va jusqu'en l'année 1859, incluse. Moins riche en noms de personnalités, il comporte des listes assez longues, offrant peu d'intérêt, déjeunes prostitués arrêtés quelquefois par dizaines lors de rafles au Palais-Royal ou en d'autres lieux.


Le troisième enfin, beaucoup mieux tenu puisqu'il comporte les dates des procès éventuels et les jugements, recouvre une période qui commence d'être assez bien étudiée par les historiens de l'homosexualité : la fin du second Empire et les débuts de la IIIe République. Coté BB6, il traite des affaires de moeurs en général, et comporte donc des notices relatives à des filles publiques.

Peu d'études sur l'homosexualité concernent spécifiquement la période que couvre le premier registre. La destruction des archives de justice lors de la Commune explique en partie cette lacune. Centré particulièrement sur le milieu du XIXe siècle, le registre appelé par raccourci «le BB4» contient des notes rétrospectives sur les décennies qui, partant de 11e République, remontent vers la Restauration. Cette période peu étudiée accroît beaucoup l'intérêt du BB4. Si l'on ajoute sa richesse, on comprend que notre choix se soit naturellement porté vers lui lorsqu'il s'est agi de retranscrire, à titre de publication liminaire et de travail d'amorce, les archives de la Préfecture de police relatives à la «pédérastie».
(...)

 

Le registre infamant

Auteur : Collectif

Date de saisie : 23/10/2012

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Quintes-Feuilles, Paris, France

 

 

Lechoixdeslibraires.com a été créé par Jean Morzadec et son équipe, afin de rendre hommage à la compétence des libraires, qui sont les ambassadeurs du livre.

De nombreux libraires ont ensuite demandé à ce que le site devienne le grand portail de l’actualité du livre.

Lechoixdeslibraires.com a donc deux vocations principales : valoriser les choix, les recommandations des libraires, et permettre aux éditeurs et auteurs de mieux communiquer avec les libraires.

C’est une mission exaltante.

Jean Morzadec a travaillé plus de trente ans à France Inter, dont il fut directeur des programmes de 1999 à 2005, sous la présidence de Jean-Marie Cavada. Il se consacre aujourd’hui, avec passion, au développement de sites culturels dédiés particulièrement à l’amour des livres.

 


Commenter cet article